jeudi 9 août 2012

Enchantment emporium

Enchantment emporium, tome 1
de Tanya Huff
[-J'ai lu-]

Vivre au sein du clan Gale, c'est comme entrer en sacerdoce : il y aura toujours un membre de la famille pour savoir où vous vous trouvez, une tante pour vous dire quoi faire, qui fréquenter, quel charme utiliser...
Lorsqu'on a 24 ans, un certain pouvoir, mais plus de boulot, revenir au foyer familial n'est pas une partie de plaisir, croyez-moi !
Le jour où ma grand-mère m'a proposé de reprendre sa boutique à Calgary, j'ai sauté sur l'occasion. Je ne me doutais pas alors que la clientèle serait pour le moins... spéciale !

  • Mon avis :
Alysha Gale est une jeune femme de 24 ans et vit au sein du clan Gale, une famille de sorciers. Alysha (ou Allie) a récemment perdu son emploi et est contrainte de revenir vivre chez ses tantes. Elle y reçoit une missive de sa grand-mère, dans laquelle elle lui précise que si elle lit cette lettre, c'est qu'elle est morte. Sa mamie lui fait dont de sa boutique à Calgary, une sorte de brocante appelée Enchantment emporium.
Allie se rend sur place et est bien décidée à découvrir ce qui est arrivé à son aïeule. Cependant une fois sur les lieux, d'autres problèmes bien plus graves vont se dresser devant elle. Des ombres inquiétantes font leur apparition dans la ville et quelqu'un semble s'intéresser de très près à la famille Gale.

L'arbre généalogique des Gale est plus que bien fourni, c'est pourquoi les cent cinquante premières pages du roman sont assez difficiles. L'auteure nous y présente tous ses personnages, sans vraiment approfondir leur personnalité. L'intrigue peine également à se mettre en place. Au départ centrée sur la mort de la grand mère, l'histoire part vite dans plusieurs directions sans vraiment de fil rouge captivant. Cela manque d'action et de rebondissements.

L'univers mis en place par Tanya Huff est très intéressant. Il en va de même pour le mode de fonctionnement général du clan Gale. C'est une caste où les femmes ont le plus de pouvoirs, et où la famille est très soudée. Malheureusement, le cadre limite incestueux m'a franchement déplu. En effet, les Gale se marient entre cousins proches afin d'assurer la pérennité de leurs pouvoirs. Les allusions sexuelles dans la famille sont nombreuses, et cela m'a gênée.
Le système de la magie et des charmes, bien que prometteur, n'est pas vraiment exploité et on reste dans le flou jusqu'à la fin du roman, c'est dommage.

Malgré le foisonnement des personnages, aucun n'a su retenir mon attention ou n'a su m'émouvoir. Pas même Allie l'héroïne, ni Graham le mystérieux "journaliste". Les membres du clan Gale étaient trop imbus d'eux même pour que je puisse m'y attacher.

L'écriture de Tanya Huff ne m'a pas spécialement séduite. Si j'ai adoré son style dans son autre saga « Vicki Nelson », ici je l'ai trouvé assez fouillis. Certaines tournures de phrases trop alambiquées ou confuses ont freinées ma lecture. Les dialogues sont également assez maladroits et peu percutants.

Pour conclure, la quatrième de couverture de « Enchantment emporium » promettait un univers et une histoire passionnante. Malheureusement, les relations entre les personnages et l'intrigue trop fouillis ne m'ont pas convaincue.

Livre lu pour :

  • Challenge :
"Challenge Faërie" : 6 livres lus /10
Image hébergée par servimg.com

2 commentaires:

  1. Il ne me faisait pas particulierement envie... maintenant encore moins =( Merci pour cette belle chronique !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais hésité à l'acheter, ta chronique me convainc que j'ai bien fais de m'abstenir ^^

    RépondreSupprimer