dimanche 30 avril 2017

In my mailbox [108]


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Les liens sont regroupés sur le blog Lire ou mourir.


¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤

Couverture Les Soeurs Grimm, tome 3 : Le petit chaperon loucheCouverture Psi-Changeling : Etreintes sauvagesCouverture The Fire
Couverture Beasts of olympus, tome 1 : Un amour de monstreCouverture Beasts of Olympus, tome 2 : Le toutou infernal

vendredi 28 avril 2017

Another Story of Bad Boys

Couverture Another Story of Bad Boys, tome 1 
Another Story of Bad Boys, tome 1
de Mathilde Aloha 
Editeur : Hachette
Broché : 600 pages

« Une simple rencontre et plus rien ne sera jamais pareil. »
Liliana Wilson ne pensait pas qu'en intégrant la célèbre université de Los Angeles : UCLA, sa vie allait autant changer.
Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d'ici quelques années un diplôme en journalisme d'une des meilleures universités du monde puis parcourir le monde.
Tel était le futur auquel elle se destinait. Mais une rencontre dans la cité des anges, appelée Cameron va venir tout bouleverser, ses plans comme sa vie.
Comment cette histoire se finira-t-elle ?

  • Mon avis :
Liliana intègre l'université de Los Angeles. Toutefois, à cause d'une erreur administrative (assez peu crédible, je l'avoue), elle se retrouve en colocation avec deux jeunes hommes : Evan et Cameron. Cela se passe tout de suite bien avec Evan, tandis que Cameron se montre plus renfermé et distant.

L'écriture de l'auteur est simple, mais prenante. Mathilde Aloha a su me captiver jusqu'au bout et me transmettre pas mal d'émotions. J'ai véritablement eu l'impression de vivre cette aventure aux côtés de Liliana, comme une petite souris.
Le récit alterne selon les deux points de vue de nos héros et je suis totalement fan de ce procédé en littérature romantique. Cela permet d'avoir les sentiments et pensées des deux côtés, de mieux comprendre nos personnages, de s'attacher plus facilement à eux. C'est d'autant plus vrai pour Cameron, qui se comporte comme un con pendant presque tout le récit. Le fait d'avoir son point de vue nous pousse à avoir envie de le comprendre, à voir que cette attitude n'est qu'une façade.

En plus de la relation entre Liliana et Cameron, l'auteur a semé plusieurs intrigues au sein de son récit. A la fin de ce premier tome, nous avons encore des questions sans réponses, et j'ai très envie de découvrir le deuxième opus (qui sort au mois de juin) pour savoir ce qu'il advient d'Olivia, de Jace ou encore des activités secrètes des garçons.

Liliana est une jeune femme plutôt timide et réservée, qui rêve de devenir journaliste. J'ai beaucoup aimé sa personnalité, sa gentillesse. Malgré sa timidité, c'est une jeune fille avec du tempérament.
Cameron fait des études de droit pour devenir avocat. Il est lunatique et agit comme un petit con prétentieux la plupart du temps, mais on sait que cela est une sorte de carapace pour se protéger de ses sentiments grandissants pour Liliana. OK, cela n'excuse pas tout, mais vu qu'il fini par ne plus agir comme un abruti, on lui pardonne ;)

La galerie de personnages secondaires est également très réussie. Evan, l'autre colocataire, est un jeune homme gentil et prévenant, j'ai aimé l'amitié qui le lie à Liliana. Il fait parfois un peu "neuneu" (lol désolée je ne sais pas comment le dire autrement) mais Evan a le coeur sur la main, alors on lui pardonne ! Grace, l'amie de Liliana, est une vraie perle. Elle est aussi douce et gentille que notre héroïne. Quant à Leila, la petite amie de Cameron, on prend plaisir à la détester. C'est une garce, un vrai cliché sur pattes, mais ce n'est pas grave. Mon côté sadique a adoré la voir choir de son piédestal :)

En conclusion, « Another story of bad boys » a été une bonne surprise. J'ai trouvé ma lecture très sympathique et l'histoire de Liliana et Cameron m'a touchée. La plume de l'auteur est simple mais addictive.

jeudi 27 avril 2017

Kel, tome 1 : Noir et blanc

Couverture Kel, tome 1 : Noir et blanc 
Kel, tome 1 : Noir et blanc
d'Andréa Schwartz
Editeur : Rebelle
Broché : 480 pages

A l’aube de la Cinquième Ere, les Deux Empires sont une fois de plus au bord de la guerre. Shelun la Cheveux-Noirs a perdu toute sa famille dans un raid ennemi. Née femme dans un monde dominé par les hommes, elle n’hésite pas à transgresser les interdits et à se travestir pour accomplir sa vengeance. Or, la guerre est loin d’être la glorieuse aventure décrite dans les cantiques. Quant aux ennemis, ils ne sont peut-être pas tous les monstres qu’elle avait imaginés…

  • Mon avis :
Shelun a douze ans lorsque sa famille et son village sont massacrés par des Kel'yons. Ce jour-là, elle est secourue par Ieran, un homme métisse, mi-Kel'yons mi Kel'bais. Ieran accepte d'entraîner Shelun au combat et lui a payé des cours pour être une femme du monde. Ils vivent une vie de reclus
Aujourd'hui, Shelun a dix-sept ans. La guerre reprend un nouveau souffle et lorsque l'armée recrute de nouveaux soldats, Shelun, assoiffée de vengeance, prend la fuite, se déguise en homme et s'enrôle.

Les Kel'yons et les Kel'bais sont deux peuples qui s’entre-tuent depuis des siècles. Les Kel'yons, comme Shelun, ont les cheveux noirs tandis que les Kel'bais ont les cheveux blancs. Je vous avoue que je n'ai pas bien saisi pourquoi ces deux peuples se battent. Certes, ils sont ennemis depuis des siècles, mais c'est tout. Cette haine viscérale en chacun d'eux est presque incompréhensible. C'est pourquoi j'étais contente de voir que l'héroïne (et pas seulement elle) et ses convictions se retrouvaient ébranlées durant cette guerre.

Je me suis vite retrouvée happée par l'histoire de Shelun. L'auteur nous offre une intrigue passionnante où se mêlent les complots, les combats, les trahisons, la tension, le contexte politique foireux... J'ai juste ressenti quelques longueurs en milieu d'ouvrage. Cela casse un peu le rythme sur environ cent cinquante pages, mais ensuite la cadence reprend et ce jusqu'à la dernière ligne.

Impossible de ne pas penser à Mulan lorsque l'on pense à Shelun. Certes l'histoire n'est pas la même, mais une héroïne qui se travesti en homme pour partir en guerre, le tout dans un univers qui semble influencé par la culture asiatique, ça m'a forcément interpellée ;)
Shelun est une jeune femme que j'ai beaucoup appréciée. Elle est courageuse, déterminée, charismatique et attachante. En somme, tout ce que l'on peut attendre d'une héroïne de roman fantasy. Toutefois, Shelun possède une certaine fragilité que l'on découvre peu à peu, surtout dans les bras de celui qui la fera irrémédiablement changer.

J'ai aimé tous les protagonistes, qu'ils soient bons, mauvais, ou perdus entre les deux. Chaque personnage a sa place dans l'histoire, et leurs personnalités sont toutes bien travaillées. J'ai beaucoup aimé Keldan, qui se révèle au fil des chapitres, surtout vers la fin du roman. Ashina est un personnage un peu "incontrôlable" et qui, je suis sûre, va nous révéler des surprises dans les prochains tomes. Iearan est un personnage énigmatique dont le voile mystérieux se lève peu à peu.

Pour conclure, « Kel, tome 1 : Noir et blanc » est un premier tome très sympathique qui nous présente une saga prometteuse. C'est une aventure périlleuse prenante, menée par une héroïne badass attachante.


lundi 24 avril 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? [148]


D'après une idée de Malou, chaque lundi nous faisons découvrir nos lectures de la semaine passée, et celles que l'on va lire dans la semaine. Un post le lundi donc, pour "papoter" un peu de tout ça :) 
Le rendez-vous est fixé chez Galleane.


  • Ce que j'ai lu la semaine passée :
Couverture Kel, tome 1 : Noir et blanc Editions Rebelle 2013
Kel, tome 1 : Noir et blanc : Un excellent premier tome qui pose les bases d'une saga fantasy vraiment prenante. J'ai senti quelques longueurs pendant ma lecture, mais dans l'ensemble, j'ai passé un super moment. Maintenant, j'ai plus qu'à acheter la suite ;)

  • Ce que je lis en ce moment :

Couverture La Reine Rouge, tome 1 : Le Prince des Fous Editions Milady (Imaginaire) 2017
La Reine Rouge, tome 1 : Le prince des fous : J'ai un peu de mal à entrer dans l'histoire, j'ai lu un peu plus d'une centaine de pages. Toutefois je m'accroche car mon mari a beaucoup aimé !

  • Ce que je vais lire la semaine prochaine :

La semaine passée je n'ai pas pu lire tout ce que je voulais. Je vais essayer d'être plus productive :)
J'aimerais beaucoup me relire « Morsure magique ». Je l'ai déjà lu en 2011, mais j'ai profité de la réédition chez MxM Bookmark pour me le racheter :)
J'aimerais aussi lire une petite romance, et j'ai choisi le tome 2 de la saga « Lucky Harbor ».
Et enfin, dans le cadre du Challenge Mystère, je vais lire « Le chant de la louve » (ou au moins le commencer).
Couverture Kate Daniels, tome 1 : Morsure magique Editions MxM Bookmark 2017Couverture Lucky Harbor, tome 02 : Tendrement Editions Milady (Romance - Sensations) 2017Couverture Le chant de la louve Editions J'ai lu (Pour elle - Aventures & passions) 2014

dimanche 23 avril 2017

In my mailbox [107]


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Les liens sont regroupés sur le blog Lire ou mourir.


¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤

Couverture Aeternia, tome 1 : La marche du prophèteCouverture Marked Men, tome 1 : RuleCouverture Les frères Quinn, tome 2 : Sables mouvantsCouverture La Cour des Dames, tome 1 : La régente Noire
Couverture Hades Hangmen, tome 1 : Hors-la-loiCouverture Trilogie des gemmes, tome 3 : Vert émeraudeCouverture Renégat, tome 2 : La lame noire

samedi 22 avril 2017

Celle dont j'ai toujours rêvé

Couverture Celle dont j'ai toujours rêvé
Celle dont j'ai toujours rêvé
de Meredith Russo
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 306 pages

Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres.
Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

  • Mon avis :
Amanda Hardy a un grand secret : elle est née garçon, elle s'appelait Andrew. Aujourd'hui, son acte de naissance est la seule chose qui la différencie des autres jeunes filles de son âge. Tabassée et harcelée, elle se voit contrainte de changer de vie, et d'aller vivre avec son père qu'elle n'a pas vu depuis six ans. Amanda ne se sent pas vraiment en sécurité, mais les efforts de son père, ses nouveaux camarades accueillants et le beau Grant lui permettent de vivre une vie presque normale. Toutefois, la jeune fille a peur que tout le monde découvre son secret et la rejette...
 
Meredith Russo nous offre un roman avec une héroïne touchante, cherchant sa voie et qui est a un passé douloureux. Le tout est mené d'une plume accessible, facile et agréable à lire. Je me suis tout de suite prise d'affection pour le personnage d'Amanda et pour son histoire. L'intrigue m'a beaucoup plu et j'ai adoré suivre l'évolution d'Amanda et de son entourage plus ou moins proche.
Toutefois, j'avoue avoir été un peu déstabilisée par la gestion du temps dans le roman. J'ai eu du mal à ressentir les semaines passer, j'ai eu l'impression que tout se déroulait en quelques jours seulement. Du coup, cela a un certain impact sur ma vision des relations d'Amanda avec ses ami(e)s et avec Grant, que j'ai trouvées "trop rapides" dans leur évolution.

Parallèlement à l'intrigue principale "dans le présent", on découvre également le passé d'Amanda à travers des flashbacks, où l'on plonge plusieurs années en arrière, à différentes périodes clés. J'ai adoré cet aspect du récit, mais j'avoue que je ne l'ai pas trouvé assez développé. C'est un des petits "reproches" que je peux faire à l'auteur : pour moi, elle n'a pas été vraiment au bout des choses. J'aurai aimé en voir plus concernant le côté psychologique de l'héroïne pendant ces périodes-là, son ressenti à travers les différentes étapes de sa transformation, le ressenti de son entourage.

Dans ce roman, nous voyons également la part de tristesse des parents d'Amanda qui, d'une certaine façon, ont perdu leur fils Andrew. J'ai été très émue par ces personnages. Même si son père a été intolérant au départ, aujourd'hui il fait des efforts et tente de recoller les morceaux. J'ai beaucoup aimé suivre cette relation compliquée entre Amanda et son père.

J'ai davantage apprécié les différentes relations amicales d'Amanda et leurs difficultés, plutôt que la romance avec Grant. A vrai dire, j'ai trouvé celle-ci bien trop édulcorée. La relation avec ses parents et celles avec ses camarades est bien plus profonde que le reste. En un sens, c'est dommage que l'auteur n'ai pas un peu plus insisté là-dessus.

En conclusion, « Celle dont j'ai toujours rêvé » est un roman qui sort des sentiers battus en littérature young-adult. Il traite d'un sujet plutôt tabou et délicat dans notre société, et met en scène une héroïne particulièrement touchante. Pour moi, le roman pousse à réfléchir, à se mettre à la place de ces personnes qui ne demandent qu'une seule chose : vivre en paix. C'est un roman que je conseille à la fois aux adolescents (à partir de 15 ans) et aux adultes.

[.En cliquant sur le logo ci-dessous, retrouvez la fiche sur livre.] 
https://www.pocketjeunesse.fr/livres/collection-912-ans/5_le_cercle_des_17_tornade_de_feu-9782266228787/