mardi 29 janvier 2013

Phaenix, tome 1 : Les cendres de l'oubli

Phaenix, tome 1 : Les cendres de l'oubli 
de Carina Rozenfeld

Aujourd’hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d’université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu’à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s’ils la connaissaient depuis toujours… Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S’ouvriront alors les portes d’une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

  • Mon avis :
J'ai passé un bon moment avec « Les cendres de l'oubli ». L'histoire est plutôt prenante, malgré le fait qu'elle ne soit pas très originale dans le paysage Young-Adult.

Au départ, j'ai eu un peu peur car j'ai vu des similitudes avec « Damnés » de Lauren Kate (que je n'ai pas du tout aimé). Carina Rozenfeld use du même schéma niveau triangle amoureux : la fille éprise du mauvais garçon, deux jeunes hommes qui se battent pour elle, etc. Cependant les personnages font tout de même preuve d'un peu plus de maturité. En effet, ils sont majeurs et vont à la faculté (ce qui change des lycéens). Certaines réactions des protagonistes restent un peu "gamines" par moment, mais rien de bien grave.

L'intrigue principale se concentre sur Anaïa et la découverte progressive de ses souvenirs. L'auteure nous offre une très belle mythologie, mais je regrette qu'Anaïa se laisse porter par les évènements plutôt que de chercher des réponses.
Anaïa est au départ une héroïne originale que j'ai beaucoup aimée. Elle n'est pas spécialement magnifique, ni adulée par tout le monde, c'est une petite rouquine intelligente, littéraire et musicienne. Cependant ses réactions et choix face à Eidan et Enry m'ont laissée perplexe. Je me suis demande si elle ne faisait pas exprès d'être aveugle...  Elle fini par subir tout ce qui lui arrive, et ce sans broncher.

Il y a une petite chose qui m'a gênée : ce sont les prénoms. Je les ai trouvés trop originaux pour un contexte si Français. J'ai eu l'impression que ça ne collait pas avec le décor.
Sinon, l'histoire est plutôt bien menée (bien qu'elle soit un peu plate). J'ai apprécié l'écriture de l'auteure, très moderne mais qui possède des petites touches de poésie et de lyrisme.

La fin de ce premier tome est tout simplement insoutenable. Je me suis demandée s'il manquait des pages ! Le seconde tome « Le brasier des souvenirs » est prévu pour le 18 avril 2013.

Un petit mot sur la nouvelle « âmes soeurs » :
Couverture Phaenix, tome 0 : Âmes Soeurs Editions  2012
Je l'ai lue après le premier tome. Le mythe concernant Anaïa est expliqué plus en détails. Je réitère ce que j'ai dit plus haut : c'est vraiment une belle histoire. Nous avons également un autre point de vue que celui d'Anaïa, c'est très intéressant. D'ailleurs, j'espère que dans le second tome le procédé sera réutilisé !

  • Challenges :
Challenge New PAL 2013 : 7 livres lus / 116
Challenge jeunesse / young adult : 22 livres lus / 35

1 commentaire:

  1. J'ai adoré ce livre et je dois dire que pour la fin ... Je suis d'accord ! Dur d'attendre !!! :(

    RépondreSupprimer