mardi 26 février 2013

La prophétie de Glendower

  • Mon avis :
J'ai aimé « Les loups de Mercy Falls » et la poésie du roman « Sous le signe du scorpion » m'avait scotchée (même si je n'ai pas 100% adhéré à l'histoire). J'étais donc impatiente de découvrir ce nouveau roman de Maggie Stiefvater, qui, je trouve, a un don pour transporter ces lecteurs.
Malheureusement j'ai été terriblement déçue par « La prophétie de Glendower ».

Blue est une jeune fille qui vit avec sa mère, ses tantes et sa cousine. Elles sont toutes médium, sauf elle. Blue agit comme un catalyseur et amplifie les pouvoirs des membres de sa famille. Depuis qu'elle est enfant, sa famille ne cesse de lui prédire qu'elle tuera d'un baiser l'homme de sa vie. Blue a donc décidé de ne jamais tomber amoureuse.
La nuit de la Saint Marc (celle où les esprits qui apparaissent mourront dans l'année), Blue voit pour la première fois un esprit, celui de Gansey. Cependant, sa tante lui dit « Il n’y a que deux raisons pour lesquelles un esprit peut apparaître à un non-voyant, à la veille de la Saint Marc, Blue. Tu dois être soit l’amour de sa vie, soit la cause de sa mort ».
Gansey est un jeune homme de l'âge de Blue, qui va à l'école d'Aglionby. Il est obsédé par les lignes de ley (lignes d'énergies) et les esprits. Cela l'a amené à croire en la prophétie de Glendower : le corps de cet homme ne serait qu'endormi, et quiconque le réveillera verra son plus cher voeu exaucé. Gansey embarque ses amis dans sa quête fantastique.

Les routes de Gansey et Blue vont finir par se croiser, mais pas du tout de la manière dont je l'ai pensé. En effet, suite à la lecture de la phrase sur la couverture « Si elle embrasse l'amour de sa vie, il mourra » et du synopsis, j'ai pensé que l'auteure allait nous présenter une magnifique histoire d'amour, saupoudrée de magie et de mystères.
Malheureusement, il n'en est rien. L'histoire se concentre essentiellement sur la quête de Gansey, qui avance à un rythme vraiment très lent et qui m'a profondément ennuyée. De plus, certaines situations et explications n'étaient pas claires du tout. J'ai vraiment du me concentrer à fond pour tenter d'y comprendre quelque chose. J'ai commencée à être intéressée par l'histoire environ 100 pages avant la fin. Malheureusement, la toute fin du roman m'a parue précipitée, brouillonne et pour moi cela a gâché le peu d'intérêt que j'avais trouvé au livre.

Je ne me suis pas attachée aux personnages. Ils m'ont tous parus très fades. Je dirais que je les ai "regardés de loin", plutôt que d'avoir vécu "l'aventure" avec eux. J'ai tout de même eu un petit pincement pour deux d'entre eux vers la fin du roman, car ils se révèlent un peu plus : Adam et Noah. D'une certaine façon, ils m'ont touchée.

Je n'ai pas reconnu la plume de l'auteure. C'est bien écrit, je ne peux pas le nier. Toutefois j'ai trouvé que le style était beaucoup trop lourd, avec des descriptions souvent inutiles (par exemple le détail d'un ticket de caisse), quelques dialogues durs à suivre (avec des descriptions interminables entre chaque réponse) et des phrases interminables.

Pour conclure, je n'ai pas du tout été séduite par « La prophétie de Glendower », j'ai même été très déçue. Il s'agit apparemment d'une tétralogie, je ne lirais pas la suite ! Cependant, j'ai vu pas mal de critiques positives sur ce livre. Je vous conseille donc de vous faire votre propre avis ;)

  • Challenge :
Challenge jeunesse / young adult : 34 livres lus / 35
 

2 commentaires:

  1. Bon je vais encore attendre un peu avant de le lire ...^^

    RépondreSupprimer
  2. Beaucoup de blogueuses en semblent déçues; je ne le lirai pas. Bises

    RépondreSupprimer