samedi 18 octobre 2014

Gone, tome 4 : l'épidémie

Couverture Gone, tome 4 : L’Épidémie 
Gone, tome 4 : l'épidémie
de Michael Grant 
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 502 pages
Prix : 19.30 €

Les enfants de Perdido Beach sont toujours affamés. Malgré l'agitation bouillante laissée derrière eux par tant de batailles, de luttes de pouvoir et de colères divisées, il fait momentanément calme dans Perdido Beach. Mais les ennemis dans la zone ne se contentent pas de disparaitre, et dans le silence, les choses mortelles remuent, se développent et découvrent une voie libre...

  • Mon avis :
Les enfants de Perdido Beach sont dans la Zone depuis maintenant huit mois. Ils ont vécu bon nombre de choses et ont affronté le pire. Toutefois, ce n'est pas fini et le sort s'acharne sur eux, avec un nouvelle épidémie (entre autres choses).

Ce quatrième tome est résolument plus sombre et plus gore que les précédents. C'est une saga littéraire jeunesse, mais je ne la mettrais pas entre les mains de tous. Si le premier tome est plutôt gentillet, les choses se corsent de plus en plus et certaines scènes pourraient choquer (même si elles ne sont pas décrites dans les détails, les faits sont là).

Il y a beaucoup d'intrigues qui s'entrecroisent dans ce quatrième tome, si bien que l'on n'a pas le temps de s'ennuyer. Il y a toujours un rebondissement quelque part (il s'en passe des choses en 72h seulement !). Toutefois, cela ne m'a pas empêchée d'être un peu déçue. Le côté fantastique est beaucoup trop présent, et trop abracadabrantesque par moments. Si certaines choses ont déjà été expliquées "scientifiquement" dans les tomes précédents (les mutations génétiques, la présence de l'Ombre...) il n'empêche que j'ai du mal avec les insectes géants et volants par exemple.

Je vous conseille de ne pas lire mon avis à partir de là si vous n'avez pas lu les trois premiers tomes de la saga.

La psychologie des personnages est vraiment intéressante. Sam commence à penser à tous leurs actes terribles qu'ils ont dû faire jusqu'ici. Comment cela se passera-t-il s'ils parviennent à sortir ? Pourront-ils se justifier ? Le méritent-ils vraiment ? Et puis, après une telle épreuve, comment penser à redevenir un enfant, tout simplement ? C'est un aspect de la vie qui n'avait pas été abordé jusque là, et j'ai trouvé ça vraiment intéressant. On découvre aussi d'autres facettes du personnage de Caine. Jusqu'ici nous voyions surtout son côté cruel, mais cette fois-ci on voit son génie, son intelligence. Quant à Astrid, c'est celle qui m'a le plus surprise. Elle est totalement désespérée et semble prête à tout pour que ce cauchemar s'arrête, et désormais il va falloir qu'elle vive avec certains de ses malheureux choix sur la conscience.

Je suis également un petit peu déçue au niveau des personnages que l'on a commencé à connaître dans le précédent tome. On ne les voit pas beaucoup et ils m'ont manqué. J'espérais qu'on apprendrais à les connaître davantage dans ce quatrième opus, maintenant qu'ils ont rejoint Perdido Beach.

Fin des spoilers éventuels.

Pour conclure, j'ai passé un bon moment avec « Gone, tome 4 : l'épidémie ». A chaque tome l'auteur sait donner un nouveau souffle à son histoire et à ses personnages. Toutefois, je suis un tout petit peu moins emballée que pour les tomes précédents car certains aspects fantastiques du récit me dérangent. J'ai tout de même hâte de lire les deux derniers tomes de la série !


2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour l'information.
    Effectivement quand c'est trop gore,
    c'est à éviter pour les jeunes enfants car
    ça laisse des traces indésirables ou pire.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé cette saga !! Tu verras le dernier tome est super ! Enfin j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi :)

    RépondreSupprimer