mardi 19 janvier 2016

Zombiguïté

Couverture Zombitions, tome 2 : Zombiguïté 
Zombiguïté
d'Aurélie Mendonça
Editeur : Rebelle
Broché : 184 pages
Prix : 14 €

Rien n’arrête les plans d’un Maître-Zombie, pas même le geste fou d’une poignée de Nécrocides. Et lorsque leurs filles se mettent à douter du camp qu’elles ont choisi, l’Apocalypse semble bien douce en comparaison de ce qu’elles préparent…

  • Mon avis :
Après mon p'tit coup de coeur pour « Zombitions » (ma chronique par ici) j'avais très hâte de retrouver l'univers d'Aurélie Mendonça. Malheureusement, j'ai un peu moins accroché à ce deuxième volet.

Je vous conseille de ne pas lire mon avis à partir d'ici si vous n'avez pas lu le tome précédent.

L'apocalypse a bien eu lieue et nous nous retrouvons dix-sept ans après les faits de la fin du premier tome. Evy et d'autres Nécrocides se sont sacrifiées pour sauver le plus de monde possible. Malheureusement, la situation est loin d'être idéale et les zombies errent un peu partout sur Terre. Les humains survivants vivent désormais dans des bastions, éparpillés un peu partout dans le monde. Notre groupe de personnages évolue dans un bastion au Japon.

Fin des spoilers éventuels.

Nous retrouvons des personnages du précédent tome et pour certains, j'ai été vraiment super contente de les revoir ! Je n'ose pas vous en dire plus sous peine de vous gâcher la surprise des premières pages.
J'ai adoré la narratrice de « Zombiguïté », bien qu'elle ne soit pas du tout dans le même style qu'Evy. Notre narratrice est plus sage, plus posée, c'est un style tout à fait différent. Je n'ai pas été perturbée par ce changement de ton dans la saga (Evy est plutôt du genre badass, rigolote et plus légère) et j'ai apprécié de voir que l'auteur pouvait si aisément changer d'écriture.

La première partie de l'intrigue m'a beaucoup plu. On évolue dans ce monde post-apocalyptique, complètement différent de celui que l'on a connu. Les évènements s'enchaînent à bon rythme, tout comme les rebondissements. Dans cette première partie, j'ai vraiment eu l'impression que l'auteur maîtrisait son histoire.
Et puis dans la deuxième moitié du livre, j'ai eu l'impression que l'histoire s'enlisait. Je ne pense pas qu'il y ai un évènement particulier qui m'a fait ressentir cela, mais c'est une constatation générale. Au final, j'ai eu l'impression de lire un roman non prévu, un peu confus et brouillon par moments. C'est vraiment dommage, car tout l'aspect mythologique et magique de « Zombitions » et « Zombiguïté » est vraiment génial.

Les illustrations d'Ana Dess (son site ici) qui parsèment le récit sont vraiment très jolies (même si je ne m'imaginais les personnages du roman comme ça). Certaines ont un côté sombre et violent qui colle tout à fait à l'univers.

En conclusion, j'ai été totalement embarquée par la première moitié de « Zombiguïté », mais le reste du roman m'a un peu déçue. C'est donc malheureusement une lecture en demi teinte pour moi. J'en suis attristée car j'avais énormément aimé « Zombitions ». J'ignore si l'auteur a prévu d'écrire une suite, mais je ne la trouve pas spécialement indispensable, même si on n'a pas toutes les réponses à nos questions.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire