dimanche 1 mai 2016

Les Dolce, tome 1 : La route des magiciens

Couverture Les Dolce, tome 1 : La route des magiciens
Les Dolce, tome 1 : La route des magiciens
de Frédéric Petitjean
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 551 pages
Prix : 15.90 €

Les Dolce sont la dernière famille de magiciens au monde. Pas besoin de machines incroyables, encore moins de baguettes magiques ou de balais volants. Les Dolce utilisent cent pour cent des capacités de leur cerveau. Et, surtout, ils sont les gardiens de l’eau pure, qui contient les cellules de toutes les espèces vivantes ou disparues, faune comme flore…

  • Mon avis :
La famille Dolce est la dernière famille de magiciens dans le monde. Ils survivent grâce à une seule règle : se rendre invisible et se fondre dans la masse. Malheureusement, ils ont beaucoup d'ennemis et les phénomènes étranges vont attirer le regard sur leur famille. Vont-ils réussir à s'en sortir sans dommages ? Vont-ils pouvoir sauver le reste du monde alors qu'ils ne sont plus que cinq ?

L'intrigue de ce premier tome, qui se déroule sur quelques jours seulement, est plutôt riche en évènements et en rebondissements. On intègre un univers intéressant et original, où il y a foule de choses à apprendre. Chez les Dolce, la magie est liée aux sciences, elle est même presque rationalisée. J'ai beaucoup aimé cet aspect de l'univers de l'auteur. Même si j'ai trouvé quelques longueurs dans le récit, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Frédéric Petitjean sait comment garder l'intérêt éveillé du lecteur, et ce jusqu'au bout.

Le fait que les personnages soient nombreux ne nous empêche pas de nous attacher à eux. Je trouve que l'auteur a bien équilibré son récit et le développement de ses protagonistes. Bien sûr, il y en a certains que je préfère plus que d'autres, et dont j'ai envie de savoir plus de choses. C'est le cas d'Antonius (notre héros, si on peut dire) et de son grand-père Melkaridion. Je me suis laissée emporter par les histoires de ce cher grand-père parfois déconnecté de la réalité.
J'ai eu un peu plus de mal avec la personnalité de Laemedia, mais je pense que c'est normal. Après tout, être une jeune fille de seize ans bloquée dans un corps de jeune fille de douze ans, ça a de quoi développer des attitudes négatives ! Déjà qu'en règle générale, l'adolescence n'est pas facile ;)

En conclusion, « La route des magiciens » est un premier tome qui nous présente un univers prometteur tout en nous offrant une intrigue complète. J'ai beaucoup aimé faire connaissance avec la famille Dolce et j'ai hâte de voir ce que nous réserve l'auteur pour la suite. D'autant plus que j'ai lu le résumé du second opus (disponible par ici) et je le trouve très alléchant !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire