dimanche 26 juin 2016

Witch hunter

Couverture Witch Hunter, tome 1
Witch hunter, tome 1
de Virginia Boecker
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 382 pages
Prix : 17.90 €

Elizabeth Grey, seize ans, est une redoutable chasseuse de sorciers. Elle et son meilleur ami Caleb sont membres de la garde d'élite du roi, destinés à éradiquer la sorcellerie et à livrer à la justice ceux qui la pratiquent. Et, à Anglia, la sentence pour sorcellerie est sévère : la mort sur le bûcher. Mais un jour, Elizabeth est elle-même accusée d'être une sorcière. Elle est arrêtée et jetée en prison. Quelques heures avant de périr sur le bûcher, Elizabeth reçoit un visiteur inattendu : Nicholas Perevil, le sorcier le plus recherché du pays...

  • Mon avis :
Elizabeth Grey est une Chasseuse redoutable de seize ans. Elle a été élevée, dès son plus jeune âge, dans l'idée que la sorcellerie est néfaste et qu'il faut éliminer à tout prix les sorciers. Notre héroïne est à l'origine de bon nombre d'exécutions. Elle est convaincue que dans son monde, tout est noir ou blanc, il n'y a pas de nuances de gris. Pourtant, lorsqu'elle est à son tour accusée de sorcellerie, elle ne pourra pas compter sur ses amis pour s'en sortir. La jeune fille découvrira que le monde dans lequel elle vit, et les gens qui le composent, ne sont pas forcément d'un côté ou de l'autre de la barrière. Elizabeth va devoir s'allier à ses "ennemis" pour survivre.

Je ne connaissais pas la plume de Virginie Boecker et je suis ravie de l'avoir découverte. Elle nous offre un univers vraiment prenant. D'habitude, on retrouve les sorciers dans notre monde d'aujourd'hui. Cette fois-ci c'est le dépaysement total puisque l'on se retrouve en Anglia au XVIe siècle, avec des sorciers, des alchimistes, des guérisseurs, et de puissants chefs d'un côté comme de l'autre.
Complots, trahisons, magie, situation politique instable... Tout est réuni pour nous tenir en haleine. L'intrigue est bien menée jusqu'au bout, mêlant habilement action, rebondissements et révélations.

Elizabeth est une héroïne sûre d'elle, qui a des idées bien arrêtées et qui fait très bien son boulot. Cela lui donne parfois un côté rigide et sans pitié (rappelons qu'elle tue des gens en les envoyant au bûcher, quand même !). Toutefois, Elizabeth va beaucoup évoluer tout au long du roman. Elle cherche à comprendre sa situation, et elle essaye de s'analyser elle-même au passage. Au départ méfiante envers les sorciers, elle va apprendre à les connaître et découvrir que, comme je le disais plus haut, tout n'est pas noir ou blanc. En somme, elle fait preuve de maturité et accepte de se remettre en question même si c'est douloureux émotionnellement.
On découvre également l'histoire personnelle de notre héroïne au fil de l'histoire. J'ai aimé le fait que son passé nous soit distillé peu à peu, jusqu'au bout. Cela ne fait qu'augmenter notre curiosité sur ce personnage et nous montre qu'il y a toujours quelque chose à apprendre sur elle.

Quant aux personnages qui gravitent autour d'Elizabeth, je les ai beaucoup appréciés, même si j'ai l'impression de ne pas en savoir assez sur eux. En effet, ils sont assez nombreux et j'ai ressenti une petite frustration car j'avais envie de passer davantage de temps avec eux et en savoir plus sur leur passé.

Pour conclure, j'ai adoré « Witch hunter » qui sort du lot malgré le thème non original. En effet, le monde des sorciers est plutôt bien représenté dans la littérature. Toutefois, Virginie Boecker a su offrir à son histoire et à son univers de véritables atouts, notamment une héroïne plaisante à suivre, des personnages secondaires attachants et une intrigue palpitante jusqu'au bout.

1 commentaire:

  1. J'adore les histoires de sorcier(e)s (meme si je n'en lis pas tant que ca en fait) alors je pense que ce livre pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer