mercredi 13 juillet 2016

La brigade des poussins

La brigade des poussins
L'affaire du bizarre poussin bleu
L'affaire de la terrible chose géante

de Doreen Cronin et Kevin Cornell
Editeur : Nathan
Collection : Premiers grands formats
Broché : 112 pages
Prix unitaire : 9.95 €

  • Mon avis :
Cette nouvelle série a eu un succès fou à la maison. A peine reçus, ils ont été engloutis dans l'après midi par mon fils Gabriel (8 ans).

Dans « L'affaire de la terrible chose géante », Noisette l’écureuil débarque dans le poulailler complètement paniqué. Il alerte les poussins : une chose énorme et effrayante est apparue dans le jardin. Il est persuadé que c'est une chose menaçante. Nos poussins détectives mènent l'enquête : interrogatoire, prise de notes, investigation sur le terrain... tout y est. Mais quelle est cette chose qui menace le jardin ? Nos petits amis à plumes et à poils vont-ils s'en sortir ?

Dans « L'affaire du bizarre poussin bleu », un petit geai bleu vient chez la brigade des poussins pour leur demander de l'aide. Un oiseau a pris possession de sa maison et il n'arrive pas à l'en déloger. Mais lorsque nos quatre poussins détectives posent trop de questions, le geai bleu reste évasif et semble peureux. Mais que cache-t-il ?

La brigade des poussins se compose de quatre poussins mignons et duveteux, mais ne vous y trompez pas ! Ils sont futés, coriaces et n'ont peur de rien (ou presque !).
Nous avons aussi le chien secouriste à la retraite, J.J. Tully, qui intervient de temps en temps dans les aventures en tant que narrateur. Il nous présente la situation, plante le décor et on le retrouve aussi lors des épilogues.

Gabriel a surtout aimé le premier tome (« L'affaire de la terrible chose géante »), il m'a dit que “L'histoire est drôle, les dessins sont jolis et on a une seule enquête qui ne va pas dans tous les sens. En plus, j'ai adoré les poussins qui sont un peu fous.

Cette série est idéale pour les jeunes lecteurs de 8/9 ans. La police d'écriture est grande, le texte est aéré et il y a de grandes illustrations tout au long du roman.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire