lundi 22 août 2016

La racine carrée de l'été


La racine carrée de l'été
de Harriet Reuter Hapgood
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 331 pages
Prix : 17.90 €

Le Temps, pour Gottie H. Oppenheimer, prodige des mathématiques, a perdu sa linéarité, la faisant revivre des épisode de son passé. L'été dernier, quand son grand-père est décédé. L'après-midi où elle est tombé amoureuse de Jason, qui ne lui à même pas tenu la main le jour des funérailles. Le jour où son meilleure ami Thomas a déménagé, sans rien lui laissé hormis une cicatrice sur la main. Son grand-père est mort, mais Jason et Thomas sont de retour. Le passé, le présent et le futur de Gottie vont se mélanger. Et quelqu'un aura le cœur brisé...

  • Mon avis :

[ sortie prévue pour le 1er septembre 2016 ]

L'été dernier, Grey, le grand-père de Gotie est mort. Cet été là elle a vécu de nombreuses choses, dont son premier amour avec Jason, qui n'était même pas là pour la soutenir lors des funérailles. Un an plus tard, l'été est revenu et la vie de Gotie va à nouveau être perturbée. En effet, Jason a une nouvelle copine, Thomas son meilleur ami est de retour après cinq ans, et les souvenirs de Grey affluent, au point de faire perdre la raison à Gotie.

Vu le titre et le résumé, on se doute que les mathématiques seront de la partie. Cet aspect ne m'a pas particulièrement gênée malgré le fait que je sois vraiment une bille en maths. Le tout est assez bien expliqué et vulgarisé pour que l'on comprenne ce dont nous parle l'héroïne. Ce qui m'a gênée, c'est l'aspect science-fiction du récit, car je ne m'attendais pas du tout à ça, j'aurai préféré que l'auteur tourne autrement son intrigue. (spoilers : en fait, j'aurai préféré que ces absences soient une manifestation de son esprit endeuillé, et non de vrais voyages dans le temps). Une bonne partie du roman est consacrée aux théories concernant l'espace temps et l'univers, et ça ne m'a pas du tout passionnée. Et encore moins quand la fiction prend le pas sur la réalité. Malgré la plume assez simple de l'auteur, ce fut une lecture longue et fastidieuse.

Gottie a l'impression de ne pas vivre sa vie dans le bon ordre à cause de ses absences, et pour tout vous dire, cela a été mon cas à moi aussi. J'ai ressenti une sensation de "brouillon" en lisant le livre, ça part dans tous les sens, c'est décousu. Pour ma part, l'originalité du récit s'est transformé en défaut au fil de l'histoire.

En outre, je n'ai pas réussi à m'attacher à Gottie. Nous n'avons vraiment rien en commun, et je ne l'ai pas du tout comprise. De plus, son hypersensibilité et son égoïsme ont fini par m'énerver. Par certains aspects, Gottie nous apparaît comme intelligente et raisonnée, mais elle reste pour moi trop "gamine" dans ses relations, dans sa façon de voir la vie.

En conclusion, je pense que « La racine carrée de l'été » est un roman avec lequel il ne peut y avoir de sentiment mitigé. Soit on adore, soit on passe à côté. Malheureusement pour moi, je suis restée hermétique à cette histoire et à cette héroïne et je n'ai pas aimé. Je vous conseille de vous faire votre propre avis ;)

1 commentaire:

  1. Même avant sa sortie, j'ai lu beaucoup trop d'avis négatifs pour tenter l'aventure :/

    RépondreSupprimer