vendredi 25 novembre 2016

Sacha Yolka, tome 1 : Le laybrinthe d'Ormonde

Couverture Sacha Yolka, tome 1 : Le labyrinthe d'Ormonde 
Sacha Yolka, tome 1 : Le laybrinthe d'Ormonde
de Régine Joséphine
Editeur : Balivernes
Broché : 393 pages
Prix : 18 €

La vie de Sacha Yolka se déroule entre le lycée et la caravane qu’elle partage avec sa grand-mère. Quand celle-ci disparaît, de mystérieux incidents se succèdent : harcèlement, rencontres irréelles... Alors qu’elle recherche les causes de l’accident de son bus, Sacha est projetée dans un autre monde, l’Erluzen, où la possession d’une luze, une bulle lumineuse d’énergie obéissant à la voix et au chant, décide de la place de chacun dans la société. Mais l’Erluzen sombre dans le chaos alors qu’en compagnie de Gabriel à la voix d’ange et de Lexter le S’Ombre, Sacha est prise en chasse. Qui veut sa mort et pourquoi ?

  • Mon avis :

Sacha Yolka est une adolescente pas comme les autres. Sa vie se résume au lycée et à sa grand-mère, avec laquelle elle vit dans une caravane. Sa grand-mère Meïré a l'habitude de partir plusieurs jours, laissant Sacha se débrouiller. Toutefois, lorsque Meïré disparaît, le monde de Sacha tel quel le connaît, vacille. La jeune fille se retrouve projetée dans un monde inconnu, à la fois magique et terrifiant. Sacha apprendra bien vite que l'histoire de l'Erluzen est liée à elle, bien plus qu'elle ne le pense...

Sous la plume de Régine Joséphine, le lecteur retrouve catapulté (tout comme l'héroïne) dans un univers fantastique passionnant. J'ai eu un peu de mal au début à me mettre dedans (je dirais pendant les cinquante premières pages) mais ensuite, le récit devient plus fluide et j'ai ainsi pu apprécier ma lecture. L'intrigue ne souffre d'aucun temps mort, l'auteur enchaîne les rebondissements, les révélations et les moments d'action avec brio. Même dans les moments plus calmes (oui quand même, on ne peut pas être dans la course tout le temps !), on n'a pas le temps de s'ennuyer car c'est là que l'auteur développe davantage son univers, à travers des descriptions ou des dialogues entre les personnages.
L'auteur a crée un univers magique original, où le chant sous forme de "bulles" de lumière est un pouvoir qui permet de faire de grandes choses. Le monde dans lequel les héros évolue est quant à lui un peu plus classique dans le genre de la Fantasy, mais cela ne m'a pas dérangée. Après tout, il est normal de retrouver certains codes du genre.

Sacha Yolka est une héroïne pas comme les autres. C'est une jeune fille téméraire, qui se fiche pas mal de son look et de l'opinion des autres. Elle sait ce qu'elle veut et n'aime pas qu'on lui mette des bâtons dans les roues.
Lexter le S'Ombre est d'un tempérament fougueux, tout comme Gabriel le Luzien d'ailleurs. Je dirais qu'ils se ressemblent au niveau de leurs caractères, et pourtant ils sont très différents et toujours en désaccord et en compétition.
Nous rencontrons également toute une galerie de personnages secondaires. Certains pour quelques pages, d'autres pour plus longtemps. Toutefois, j'ai eu l'impression que tout le monde avait sa place et que rien n'était laissé au hasard, comme on dit.

Pour conclure, « Le labyrinthe d'Ormonde » est un premier tome fascinant et original, une très belle découverte. L'univers présenté est intrigant, les personnages sont agréables à suivre, et j'ai adoré me plonger dans l'intrigue de ce premier tome. La suite est prévue pour 2017, chouette, c'est bientôt ;)

Retrouvez le site de Régine Joséphine par ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire