samedi 17 décembre 2016

Magisterium, tome 2 : Le gant de cuivre

Magisterium, tome 2 : Le gant de cuivre
de Cassandra Clare et Holly Black
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 301 pages
Prix : 17.90 €

Dans une grotte, un nouveau-né abandonné. À ses pieds, gravée dans la glace, une inscription de la main de sa mère : TUEZ CET ENFANT.
Les vacances d’été de Callum ne ressemblent en rien à celles des autres ados. Son compagnon le plus proche est un loup porteur de chaos, Carnage. Son père est convaincu qu’il a des pouvoirs maléfiques… et, pire, il essaye de le tuer.
Callum s’enfuit alors au Magisterium… et apprend que l’Alkahest, un gant de cuivre capable de séparer certains magiciens de leur magie, a été volé. Aidé de ses amis Aaron et Tamara, Callum se lance à la poursuite du coupable… et éveille l’attention de quelques adversaires très dangereux…

  • Mon avis :
Je vous conseille de ne pas lire l'intégralité de mon avis si vous n'avez pas lu le premier tome. Ma chronique pourrait contenir des légers spoilers sur celui-ci

Cal a du mal à se faire à l'idée que l'âme de Constantin est en lui (en même temps, qui s'en accommoderait ?). On retrouve donc un Cal solitaire, renfermé, et sans cesse en train d'analyser ses faits et gestes. Il a peur de ne plus avoir le contrôle de lui-même et de blesser ceux qu'il aime. Lorsqu'il découvre que son père fait des recherches mystérieuses sur un objet obscur censé le contrôler, voire même le tuer, Cal décide de prendre la fuite. Notre héros va se réfugier chez Tamara, où il retrouve également Aaron. Ensemble ils vont retourner au Magsterium pour leur deuxième année et sont bien décidés à enquêter sur ce fameux objet, l'Alkahest, qui semble attiser toutes les convoitises.

Fin des spoilers éventuels.

L'histoire est un brin plus sombre que dans le précédent tome. En effet, dans « L'épreuve de fer », l'univers a un petit côté sombre, notamment à cause de la sévérité des Mages et de la magie qui nous est présentée loin de l'idée féerique que l'on peut attendre. Ces deux aspects sont toujours présents dans « Le gant de cuivre » et sont même renforcés par une intrigue un peu "lugubre" (je mets le mot entre guillemets car je le trouve un peu fort). Toutefois, cela n'est pas un point négatif du tout, au contraire. Cela ne m'a pas empêchée de dévorer cette nouvelle intrigue !
L'histoire est pleine d'action, de secrets, de trahisons et de rebondissements. On en découvre plus sur l'ennemi, sur la famille de Tamara, sur les pouvoirs d'Aaron... Tous les personnages ont leur évolution, les auteurs prennent le temps d'exploiter leurs profils tout en leur faisant vivre bon nombre d'évènements.

Le trio d'amis est toujours aussi agréable à suivre. Leurs relations sont mises à mal par les secrets des uns et des autres, et j'ai apprécié le fait que "ça bouge" de ce côté là. De nouvelles "alliances" se mettent également en place, un peu par hasard et par défaut. C'était très intéressant et je suis vraiment contente d'avoir un nouveau personnage pour compléter ce petit groupe.

En conclusion, « Magisterium, tome 2 : Le gant de cuivre » est une très bonne suite, qui m'a captivée tout autant que le premier tome. Cassandra Clare et Holly Black signent une série jeunesse à l'univers captivant et aux personnages que l'on a envie de suivre. Vivement le troisième tome !

Pour en savoir plus sur le livre, cliquez sur le logo ci-dessous : 

https://www.pocketjeunesse.fr/livres/collection-13-ans-et-plus/le_pere_noel_assassine_-9782266254007/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire