mardi 1 octobre 2019

La première fois c'était quand même plus marrant

Couverture La première fois c'était quand même plus marrant 
La première fois c'était quand même plus marrant
de Colleen Oakley
Editeur : Milady
Broché : 416 pages

Alors qu'elle s'apprêtait à profiter d'un week-end romantique pour célébrer le troisième anniversaire de sa guérison, Daisy reçoit une terrible nouvelle : elle est atteinte d'un nouveau cancer en phase terminale. La mort est une perspective effrayante ; abandonner Jack, son mari brillant mais adorablement démuni face à la vie, l'est encore plus. Daisy se lance donc avec acharnement dans la quête de la femme idéale pour qu'après son départ, Jack ne se retrouve pas seul. Mais lorsque l'image de son mari avec une autre ne devient que trop réelle, Daisy devra choisir ce qui compte le plus pour elle dans les quelques mois qu'il lui reste : son propre bonheur ou celui de Jack...

  • Mon avis :

« La première fois c'était quand même plus marrant » est un roman hyper émouvant. L'auteure nous fait passer par une palette d'émotions terribles et j'ai eu la boule au ventre tout au long du récit. Je suis passée par plusieurs étapes avec l'héroïne : la tristesse, la rage face au diagnostique, on veut qu'il soit erroné. J'ai également eu envie de lui dire d'arrêter de chercher la femme parfaite pour son mari, et de profiter des moments qui lui reste avec lui, que c'est bien plus important.

Daisy m'a beaucoup touchée. Elle prend peu à peu conscience des choses qu'elle ne vivra pas : vieillir, partager sa vie avec Jack, avoir des enfants... Elle doit faire le deuil de tout cela, tout en se sentant obligée de préparer Jack à vivre sans elle. Le final du livre est un peu inattendu, dans le sens où je pensais que l'auteure allait clôturer son histoire de manière différente, pas aussi ouverte.
La relation de Daisy avec Jack est adorable, même si elle n'est pas parfaite. Sa relation conflictuelle avec sa mère m'a fait de la peine. Daisy a toujours été l'adulte jusqu'au jour où elle a eu son premier cancer, et ça la destabilise même encore aujourd'hui de voir sa mère aux petits soins. Les personnages secondaires sont peu nombreux mais variés et ils servent tous le récit, à travers l'histoire de Daisy, à travers ses relations et ses émotions.

En conclusion, « La première fois c'était quand même plus marrant » était mon premier roman de l'auteure et il m'a beaucoup plu. C'est un livre triste, mais pas seulement. C'est également une belle histoire pleine d'amour.  Je n'ai pas lu son premier (« La première fois qu'on m'a embrassée je suis morte ») et je pense que je vais bientôt l'ajouter à ma PAL ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire