mardi 10 juillet 2012

La confession

La confession
de John Grisham
[-Pocket-]

Il est à quelques jours de son exécution. Seul un assassin peut le sauver... Donté Drumm, jeune Afro-Américain de 27 ans, n’a plus que quelques jours à vivre. Après huit années passées dans le couloir de la mort, il va être exécuté par injection létale pour un crime qu’il n’a pas commis. Ce n’est pas lui qui a enlevé, violé et tué Nicole Yarber, une pom-pom girl de son lycée de Sloan, au Texas : des aveux lui ont été extorqués par des policiers racistes et son procès a été une pure mascarade. Quatre jours avant l’exécution, un certain Travis Boyette se confesse à Keith Schroeder, pasteur à Topeka, dans le Kansas, et revendique la paternité de ce meurtre odieux. Atteint d’une tumeur cérébrale, cet homme s’est résolu à sauver un innocent. Schroeder accepte de conduire Boyette au Texas et ce voyage va totalement bouleverser sa vie…
  • Mon avis :
Dans l'Etat du Texas il y a dix ans, Donté Drumm, un jeune Afro-Américain de dix-sept ans, est jugé coupable du meurtre de Nicole Yarber. Pourtant, le corps n'a jamais été retrouvé. Quelques jours avant l'exécution de Donté, un homme se confesse à Keith, un pasteur dans le Texas, et prétend être le meurtrier de la jeune fille. Le présumé tueur, Travis Boyette, est atteint d'une tumeur cérébrale et estime injuste que Donté soit tué par injection létale. Keith fera alors tout pour que justice soit rendue, quitte à se mettre en danger.

« La confession » est un livre palpitant et haletant. L'auteur nous plonge tout de suite au cœur de l'histoire, nous tenant en haleine avec un véritable compte à rebours.
A travers les souvenirs de Robbie Flak, l'avocat de Donté, et les recherches de Keith, le pasteur; nous plongeons directement au coeur de toute cette affaire. Les rapports de police, les sites internet, les documents, témoignages, la vie carcérale de Donté, les répercutions de cette affaire sur la famille, la communauté Noire...
J'étais vraiment absorbée par le combat de ces deux hommes pour tenter de sauver Donté, injustement accusé. Travis Boyette ne leur rend pas les choses faciles, et s'amuse avec eux. Keith et Robbie ne sortirons pas indemne émotionnellement de toute cette histoire, et on les comprend car il y a de quoi être bouleversé. Même s'il s'agit d'une fiction, on se dit que ce cas de figure se présente tous les jours, ou presque. En effet, il n'est pas rare qu'un innocent se retrouve dans le couloir de la mort.

« La confession » est également une vraie critique du système pénal américain, et de la peine de mort qui est encore appliquée dans pas mal d’États. Keith et Robbie vont se heurter plus d'une fois aux dysfonctionnements de la justice, se retrouvant impuissants. Le suspens croit au fil des lignes, au fil des pages, et on se prend à espérer que les choses bougent enfin. Les sentiments du lecteur sont mis à rude épreuve jusqu'à la fin.

Tous les personnages contribuent à faire de ce livre quelque chose d'excellent. J'ai tout de suite éprouvé de la compassion pour Donté et sa famille. Son avocat et le pasteur se distinguent eux aussi, surtout par la force de leurs convictions. On se plaît également à détester tous les personnages gravitant autour de cette histoire : les flics pourris, les juges malhonnêtes, le gouverneur paresseux. Le summum du dégoût revenant bien sûr à Travis Boyette, ce détraqué sexuel pourri jusqu'à la moelle. Son passé douloureux n'a pas suffit à l'excuser à mes yeux.

Ce livre est mon premier roman de John Grisham et certainement pas le dernier. J'ai découvert un auteur de thriller absolument génial.

Livre lu pour :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire