mercredi 19 septembre 2012

Sang d'ocre, épisode 6 : l'affrontement

Sang d'ocre, épisode 6 : l'affrontement
de Lydie Blaizot

Ashleigh Lordhale, jeune sorcière d'origine anglaise, est la dernière membre de la caste des Sang d'Ocre, décimée par les Rosaire d'Argent, leurs rivaux. Afin d'échapper à ses poursuivants, elle est venue se réfugier en Nouvelle-Zélande, où elle espère mener une vie paisible. Mais c'est sans compter sur Harold Leydenfield, chef des Rosaire, qui veut absolument la sacrifier afin de récupérer le potentiel magique qu'elle recèle. Cette belligérance va perturber le paisible quotidien des vampires de l'île qui vont opter pour la solution la plus simple : forcer Ashleigh à partir. Ils espèrent ainsi éviter les foudres de Leydenfield. Lorsque l'amour et la conspiration s'en mêlent, rien ne se passe comme prévu...

  • Mon avis :
Avec ce sixième épisode, vient la fin de « Sang d'ocre ». Dans ce dernier opus vient l'heure de l'affrontement entre Ashleigh, dernière des Sang d'Ocre et Leydenfield, chef des Rosaire.
A mon sens, l'affrontement manque un peu de punch. Cependant le dénouement de ce dernier épisode est très plaisant. On en sait un peu plus sur l'univers des Maoris. Lydie Blaizot clôture sa saga en beauté.

Un petit mot maintenant sur l'intégralité de ce petit roman qu'est « Sang d'ocre ».
L'histoire est vraiment prenante, avec un cadre géographique hors du commun (la Nouvelle-Zélande) et un univers très riche (la culture des Maoris, les vampires, sorcières...).
Les personnages m'ont beaucoup plu. Ils ont tous un petit quelque chose qui fait que l'on s'attache à eux (surtout Manuarii et Ashleigh). Mon coup de coeur est Copperfield, le perroquet ronchon.
L'écriture de Lydie Blaizot est très agréable, pleine d'humour.

Pour conclure, « Sang d'ocre » est un roman que je conseille aux amateurs de bit-lit et de fantastique. J'ai vraiment passé un très bon moment avec ces six épisodes. Mon seul regret : que le livre ne fasse pas 300/400 pages :) car j'ai adoré l'univers !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire