vendredi 23 novembre 2012

La dernière guerre, tome 1 : 49 jours

La dernière guerre, tome 1 : 49 jours
de Fabrice Colin

Je m’appelle Floryan ; j’ai dix-sept ans. Il y a quelques jours, je suis mort : un attentat dans le métro. Je me suis réveillé dans un paysage de plaines et de montagnes, somptueux, qui s’étendait à perte de vue. Un être de lumière m’a accueilli, se présentant comme un "Élohim". Il m’a proposé un choix : soit je le suivais dans le Royaume – un paradis, selon lui, mais que je n’étais pas autorisé à voir avant de m’y rendre –, soit je plongeai dans le Nihil, un gouffre gigantesque menant vers… Vers quoi ? C’est là toute la question. Je ne sais rien du Nihil, j’ignore tout du Royaume, et j’ai quarante-neuf jours, pas un de plus, pour prendre une décision. Le problème, c’est que ce choix n’engage pas que moi…

  • Mon avis :
Il y a quelques mois j'ai été assez déçue par ma lecture de « Bal de givre à New York » du même auteur. Je me suis donc lancée dans « 49 jours » avec une certaine appréhension (même si j'ai bien conscience qu'un auteur n'écrit pas la même chose à chaque livre).

Contre toute attente, « 49 jours » est un véritable coup de coeur ! C'est un roman de science-fiction absolument génial, qui m'a transportée jusqu'à la toute dernière ligne.

Floryan, dix-sept ans, meurt brutalement dans un attentat dans le métro parisien. Il se réveille dans un endroit inconnu et magnifique : l'Intermonde, une sorte de Purgatoire. Un être spécial se présente à lui : c'est un Elohim, un ange. Il annonce à Floryan qu'il a 49 jours pour faire un choix. Il peut soit rejoindre le Royaume (défini comme le Paradis) ou alors plonger dans le gouffre du Nihil. Floryan n'a pas plus d'indications, ne connaît rien ni de l'un, ni de l'autre. Il a seulement ces 49 jours pour se décider. En attendant, il commence à errer dans ce monde superbe et fera une rencontre qui va tout bouleverser... Floryan apprendra presque par hasard qu'un autre choix que ceux proposés par l'Elohim semble possible.

« 49 jours » est un roman plein de surprises, et ce jusqu'à la dernière page. On découvre ce nouveau monde et ses habitants à travers les yeux de Floryan. On se pose les mêmes questions que lui, on vit cette aventure avec lui. L'auteur a su créer une histoire originale, dans un univers superbement travaillé. Les indices sont distillés au fil des pages, on émet des hypothèses, mais les révélations finales surprennent, et j'avoue ne pas avoir pensé à cette superbe fin.

Au départ adolescent égoïste et très imbu de lui même, Floryan se révèle être un personnage attachant. Cette expérience l'enrichit, le fait beaucoup réfléchir sur la vie, l'amour, la condition des Hommes en général.
Les personnages des Egarés sont nombreux, mais ont tous leur place au sein de cette histoire. J'ai détesté Scarlett, adoré Heng et j'ai craqué pour les Altars (sorte de dragons apprivoisés).

L'histoire s'installe progressivement, et une fois dépassé la centaine de pages, je n'ai pas pu lâcher le livre. En effet, l'écriture de Fabrice Colin m'a transportée ! Les chapitres sont courts et le récit très aéré. La plume de l'auteur est vraiment très addictive.

Pour conclure, j'ai tout simplement adoré ! Une histoire hors du commun, un univers riche, des personnages intéressants... tout est réuni pour passer un excellent moment. Je n'ose en dire plus, de peur de gâcher tout effet de surprise. « 49 jours » est un roman qui se lit, qui se vit !

  • Challenge :
"Challenge jeunesse - young adult" : 8 livres lus / 35 

1 commentaire:

  1. Ayant également été déçu par "Bal de Givre", j'ai un peu peur que cette lecture me déçoive ^^ mais ton avis me tente bien !!

    RépondreSupprimer