mercredi 12 décembre 2012

Leviathan

Leviathan
de Scott Westerfeld

Alek se retrouva projeté dans le siège du commandant tandis que la machine s'ébranlait. Il s'efforça de boucler ses sangles, mais une pensée terrible l'occupait tout entier et lui occupait les doigts. S'ils essayent de me tuer... c'est que tout est vrai. Le comte Volger s'accroupit près de lui, criant pour couvrir le vacarme des moteurs et des coups de canons. « Voyez le bon côté des choses, Alek. Si on vous tire dessus, c'est bien que vous représentez une menace pour le trône ! »

  • Mon avis :
Depuis le temps que j'entends parler de cette trilogie, il était temps que je me lance. Si j'ai passé un bon moment, je dois avouer qu'il m'a manqué quelque chose, LE petit truc en plus.

Scott Westerfeld reviste à merveille la Première Guerre Mondiale. Se basant sur des faits réels, il y ajoute sa touche personnelle avec son univers si particulier. L'assassinat de l'archiduc d'Autriche-Hongrie et de sa femme marque le début des hostilités. Alek, leur fils, est en fuite avec son maître d'armes Otto Klopp et le comte Volger. Ils font route vers la Suisse, territoire neutre, suivant les dernières instructions de l'archiduc qui avait prévu qu'il allait être amené à disparaitre.
Parallèlement, nous suivons la vie de Deryn, jeune Anglaise qui s'enrôle dans l'armée de l'air en se faisant passer pour un garçon. Elle se retrouve aspirante sur le Leviathan, un géant aéronef vivant, une immense créature créée par les darwinistes.

Dans le monde de Scott Westerfeld, les Clankers (Autrichiens et Allemands) s'opposent aux Darwinistes (Anglais, Français et Russes). Les Clankers sont des adeptes des machines et de la mécanique, et bénéficient d'avancées technologiques incroyables. Tandis que les Darwinistes manipulent l'ADN avec une véritable facilité et sont de fervents adeptes des "machines" 100% biologiques et hybrides.
C'est donc un univers très original, saupoudré d'ambiance Steampunk. J'ai adoré !

Alek et Deryn évoluent chacun de leur côté, voyant la naissance de cette guerre qui s'annonce mondiale. Leurs chemins vont se croiser de manière assez explosive. Si j'ai beaucoup aimé suivre les aventures de nos deux héros, j'ai trouvé que c'était assez lent dans l'ensemble. En effet, les scènes de combat et les manœuvres militaires se succèdent, mais on avance très peu dans l'histoire. « Leviathan » pose surtout les bases de l'univers de l'auteur et nous permet de faire connaissance avec les personnages.

Alek est un jeune homme touchant et qui malgré les épreuves qu'il affronte, fait preuve d'un grand courage. Au départ enfant gâté, il va grandir et murir au fil des pages.
Deryn est mon petit coup de coeur. C'est une jeune fille tête brûlée, garçon manqué et elle n'a pas froid aux yeux. Son caractère et son humour m'ont beaucoup plu.

En somme, même si « Leviathan » n'est pas le coup de coeur auquel je m'attendais, j'ai passé un bon moment et j'ai très envie de me plonger dans la suite « Béhémot ». L'autre m'a séduite avec ses personnages attachants et son univers original.


  • Challenge :
"challenge jeunesse / young adult" : 12 livres lus / 35

1 commentaire:

  1. Je n'ai pas commencé cette série mais si j'aime beaucoup les couvertures, peut être plutard je verrai ! En tout cas j'espère que la suite te plaira plus ! :)

    RépondreSupprimer