samedi 4 mai 2013

Nos étoiles contraires

Couverture Nos étoiles contraires 
Nos étoiles contraires
de John Green

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

  • Mon avis :
Face aux critiques pratiquement unanimes pour dire que ce livre est génial, j'ai eu peur d'être déçue. Il n'en est rien, j'ai passé un superbe moment, c'est un livre magnifique.

Hazel, jeune fille de seize ans, est atteinte d'un cancer des poumons. Elle est condamnée mais un traitement expérimental et une bombonne à oxygène lui permettent de stopper l'évolution de la maladie pour un temps. Combien de jours, de semaines, de mois exactement ? Elle ne le sait pas et vie au jour le jour. Ses parents insiste pour qu'elle fasse partie d'un groupe de soutien pour jeunes cancéreux. Hazel n'y va pas forcément de bon coeur, mais c'est l'occasion pour elle de voir son ami Isaac (atteint d'un cancer des yeux) et c'est là qu'elle va faire la connaissance d'Augustus (un malade en rémission).

Je me suis complètement laissée embarquée par l'écriture de John Green, par l'histoire d'Hazel et d'Augustus. Malgré un thème pas facile, j'ai beaucoup souris tout au long de ma lecture. Hazel a un esprit incroyable, de même qu'Augustus. « Nos étoiles contraires » n'est pas un roman larmoyant ni glauque, même si j'avoue avoir pleuré. C'est avant tout un roman bourré d'émotions (joyeuses ou non) et de vérités.

Je suis tombée amoureuse de cette histoire et de ses personnages. Le duo formé par Hazel et Augustus est tout simplement excellent. Leurs dialogues, leurs aventures, tout m'a charmée. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et m'ont également beaucoup touchée.

« Nos étoiles contraires » m'a fait penser à « La fille qui ne croyait pas aux miracles » de Wendy Wunder (que j'avais adoré). Ce sont d'ailleurs deux romans que je vous conseille très fortement !

1 commentaire:

  1. Je le vois de plus en plus, vais finir par l'acheté pour le lire

    RépondreSupprimer