lundi 26 août 2013

Un seul désir

Couverture Un seul désir
Un seul désir
de Kimberly Killion
Editeur : Milady romance
Collection : Pemberley
Poche : 528 pages
Prix : 8,70 €

Lizbeth chevauche dans les bras de Broderick, un espion écossais condamné à mort. La fille du bourreau a réduit à néant le cruel travail de son père en permettant à un innocent d’échapper à son châtiment. Impossible de revenir en arrière : les fugitifs sont unis par les chaînes qui entravent les poignets de l’espion. Terrifiés, consumés par la passion, ils disparaissent dans la nuit avec une armée entière à leurs trousses. S’ils sont pris, ce sera la mort. Mais s’ils parviennent à atteindre la frontière écossaise, alors elle sera sienne pour toujours…

  • Mon avis :
« Un seul désir » a été une très agréable surprise. En effet, malgré le résumé très tentant, la couverture un peu kitsch me faisait un peu peur. Tout compte fait, j'ai passé un chouette moment avec cette romance historique et je ne regrette pas de m'être laissée tenter.

Lizbeth Yves est la fille du bourreau de la couronne d'Angleterre, tandis que Broderick Maxwell est un espion écossais. Tout les oppose et pourtant ils vont se retrouver à fuir le pays ensemble, dans des circonstances pas vraiment agréables. Ils se retrouvent au milieu d'un complot visant la couronne, sont tous les deux des fugitifs et leurs vies sont en danger.

Malgré la densité du roman (qui fait tout de même plus de 500 pages) je n'ai pas trouvé de longueurs à l'histoire. Je me suis complètement laissée embarquer par l'auteur et ses personnages.
L'histoire est plutôt originale pour une romance historique. Point de Highlander version brute épaisse contraint d'enlever une jeune fille, ni de mariage forcé, ni de romance précipitée. Une vraie base entoure la relation des deux protagonistes. D'ailleurs, celle-ci se tisse au fil des pages et nous paraît vraiment naturelle.
Le contexte historique et l'intrigue présentée par l'auteure m'ont beaucoup plu. Les rebondissements sont nombreux et je n'ai pas vu les pages défiler.

Si j'ai aimé le personnage de Broderick, je dois avouer que Lizbeth est ma préférée. Son passé difficile et sa condition font que l'on s'attache beaucoup à elle (sans pour autant tomber dans le larmoyant complètement niais). Pas facile d'être la fille du bourreau de la couronne. A cause de son père, des gens ont perdu un ami, un mari, un frère, un père... sous la torture ou lors d'une exécution publique.

L'auteure a soigné son écriture pour la coller le plus possible à l'époque du 15ème siècle, j'ai trouvé ça vraiment original et sympa. De plus, un petit glossaire est présent en fin de livre pour nous expliquer certaines expressions. Elle s'est également beaucoup documentée pour écrire son histoire et cela est, à mon sens, gage de qualité et sérieux. Elle a su prendre des faits réels et flous dans l'histoire de l'Angleterre, pour les remettre au goût de la romance historique. Chapeau !

Pour conclure, « Un seul désir » est un roman prenant grâce à ses personnages principaux et son intrigue. C'est une très bonne romance historique que je vous recommande !

Livre lu pour :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire