mercredi 9 juillet 2014

Trois (ou quatre) amies

Couverture Trois (ou quatre) amies
Trois (ou quatre) amies
de Laurence Schaack & Françoise de Guibert
Editeur : Nathan
Broché : 295 pages
Prix : 14.90 €

Sol, Mar et Sand, bien que très différentes, sont amies depuis toujours. Elles vivent à des kilomètres les unes des autres et ne se voient que l'été à Cherbourg. Toute l'année, elles restent ''connectées'' grâce à une page privée qu'elles se sont créé sur un réseau social, où elle partagent leurs coups de cœurs, déboires, rêves et tranches d'ennui quotidien. Mais cette année, avec l'arrivée d'une nouvelle venue, la timide Angela, quelque chose a changé... Les amies ne se comprennent plus et leur tendre complicité fait place à des tensions. Il se pourrait que les retrouvailles de l'été suivant soient compromises...

  • Mon avis : 
Tous les ans, Solveig, Marion et Sandra se retrouvent pour les vacances d'été dans la ville de Cherbourg. Vivant très loin les unes des autres, elles ne se voient qu'à cette période. Le reste de l'année, elles restent en contact grâce à un groupe privé qu'elles ont créé sur un réseau social.
Le roman commence en septembre, lorsque les filles se sont quittées et qu'elles retournent à leurs vies, leur quotidien.

La quatrième de couverture annonce une lecture jeunesse sympathique, avec un personnage qui va semer la zizanie entre le trio de filles. Toutefois, cette intervention n'arrive que très tardivement dans le récit. A tel point que pendant tout ce temps, il n'y a tout simplement pas d'histoire. Je ne vois pas comment décrire le livre autrement, c'est terriblement vide. Vous l'aurez compris, "Trois (ou quatre) amies" m'a terriblement déçue et profondément ennuyée.

Je ne pourrais pas non plus qualifier le style d'écriture du livre, puisqu'il n'y en a pas vraiment. Les auteures nous présentent les conversations des jeunes filles sur leur réseau social, entrecoupés d'échanges de mail et d'extraits du journal intime de Marion. Rien de bien transcendant, ça se lit vite, c'est tout. Toutefois, je tiens à souligner les particularités de langage de Marion qui m'ont vraiment irritée. Elle invente des mots, ou les utilise hors contexte et à force, c'est vraiment lassant. J'ai récupéré 3 citations (mais il y en a tant d'autres !) pour illustrer mes propos :
"Moi, être vieille et mourir tard, ça ne me semble pas un programme de vie super spasmodant" ou encore "Parfois, je me demande si y a quelqu'un qui distribue les cartes avant la naissance. Alors toi t'auras la beauté, l'intelligence, des tas de mecs supers et une vie palpitante. Si c'est le cas, le distributeur en question, il devait être HS quand je suis passée devant. Mais le plus hypothèque c'est que je suis passée après Sol et y avait plus rien à distribuer" puis la cerise sur le gâteau "Quand tu parles de ton emménagement à Cherbourg, c'est comme si vous étiez parties en calamité, ta mère et toi.".
Je me doute que le but était de faire de l'humour, mais franchement, ce n'est pas passé. D'autant plus que je pense que les lectrices cibles (collégiennes) n'auront pas toutes forcément le recul pour comprendre ces erreurs "grammaticales" (à défaut d'autre mot) volontaires. Je ne dis pas que les collégiennes sont bêtes hein, loin de là, mais je ne vois pas l’intérêt d'intégrer des "fautes" dans un livre destiné à un public en plein apprentissage du français.

De plus, les trois jeunes filles sont vraiment difficiles à apprécier. Outre Marion et sa façon de parler irritante, ses deux copines Solveig et Sandra ne sont pas plus réfléchies. Ce n'est pas parce qu'on a 14 ans qu'on est nécessairement bête, inculte ou écervelée (ou les 3 en même temps). Il est dommage que les auteures n'aient pas mieux travaillé leurs personnages pour leur donner du relief, quelque chose de spécial.

Certes, on pourrait dire que "j'ai passé l'âge" et je ne suis pas la lectrice cible de ce genre de livre. Toutefois cela ne m'a jamais m'empêché d'apprécier des romans jeunesse ! Je pense par exemple à la série "Les filles au chocolat" (éditée elle aussi chez Nathan) que je trouve vraiment très bonne. Cette série véhicule des valeurs, partage un message, les personnages sont attachants et les histoires tiennent la route.

En somme, j'ai été très déçue par ma lecture de "Trois (ou quatre) amies", que j'ai eu du mal à terminer. L'histoire et les personnages sont trop superficiels, et le livre est vide d'intérêt. Je conseille aux lectrices ciblées (13/14 ans) de se faire leur propre avis bien sûr, mais je pense que d'autres sagas jeunesse sont bien meilleures.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire