samedi 14 mars 2015

L'enfant Papillon

Couverture L'enfant Papillon
L'enfant Papillon
de Gabrielle Massat
Editeur : Hachette
Broché : 396 pages
Prix : 16 €

C’est au XXIIe siècle que la Cité a été frappée par un virus mortel. Depuis lors, les habitants vivent emmurés pour endiguer le fléau. Des messages de l’Extérieur, relayés par le gouvernement militaire, promettent une libération qui ne vient pas. Maïa, sous-lieutenant de 17 ans, rêve de quitter sa ville natale et cherche une faille dans les murs de la Cité. Mais un jour, son mentor Dimitri est condamné pour trahison par sa faute. La nécessité de s’échapper devient alors beaucoup plus urgente. Elle n’a qu’une seule piste : retrouver la trace du mystérieux « Enfant Papillon », seul habitant de la Cité à avoir jamais franchi le mur.

  • Mon avis :
Il y a près de cent ans, un virus s'est échappé d'un centre de soin. Le seul moyen que le gouvernement a trouvé pour enrayer l'épidémie a été la mise en quarantaine de la ville, autour de laquelle des murs électrifiés ont été érigés. Les survivants d'entre les murs n'ont plus de nouvelles depuis l'extérieur, tout est filtré par le gouvernement intérieur. Les enfermés ont dû apprendre à survivre au fil des années, tentant tant bien que mal de garder espoir quant à la création d'un vaccin pour qu'ils ne soient plus une menace pour l'extérieur.

La jeune Maïa est sous lieutenant dans l'armée et travaille au service des renseignements. Sa vie bascule lorsque Dimitri, son mentor, est arrêté pour trahison. La sentence sera forcément cruelle, et Maïa a moins d'un mois pour trouver le moyen de sortir de la quarantaine avec son mentor. Dans sa quête, la jeune femme n'aura d'autres choix que de prendre de gros risques et de s'allier avec des personnes qui pourraient la mettre en danger.

Gabrielle Massat nous offre un roman dystopique un peu original et surtout prenant. L'univers est bien travaillé, et le tout est servi par une plume descriptive de qualité. On sent que l'auteur maîtrise son univers, et par conséquent on n'a pas de mal à s'imaginer aux côtés des protagonistes. L'intrigue est intéressante et prenante, même si j'ai eu une idée de la fin du roman assez vite dans ma lecture.

Je me suis rapidement attachée à Maïa et j'ai pris plaisir à la suivre. Elle a relation assez particulière avec son mentor Dimitri, et ils sont unis par leurs idéaux communs. La rencontre de Maïa avec Nathanael et Zéphyr bouscule les certitudes de la jeune femme. Au fil des pages et des évènements, Maïa développe une nouvelle soif : celle de la justice. Jusque là elle ne cherchait que la liberté, mais elle change, évolue et devient révoltée par l'indifférence et la cruauté dont font preuve les habitants de la Cité envers les uns envers les autres.

Le trio de personnages fonctionne très bien. Ils sont très différents les uns des autres, et ils n'auraient même jamais du se rencontrer, mais c'est cette différence qui fait leur force. Un lien indéfectible va se créer entre eux trois. Maïa, Zéphyr et Nathanael sont dotés d'une grande force de caractère et sont prêts à tout pour trouver la liberté et fuir la Cité. Ils ont tous les trois soif d'un nouveau départ, d'une seconde chance, dans un monde nouveau.

Pour conclure, « L'enfant papillon » a été une excellente surprise. A mon sens, le roman de Gabrielle Massat est une véritable pépite dans le paysage littéraire young-adult. Adeptes des dystopies (ou si vous ne connaissez pas le genre, ça marche aussi, lol), je vous recommande chaudement « L'enfant papillon » ! De plus, ils s'agit d'un one-shot ;) pas besoin de trépigner d'impatience pour avoir une suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire