samedi 18 avril 2015

Black Ops, tome 6 : Imprudente

Couverture Black Ops, tome 6 : Imprudente 
Black Ops, tome 6 : Imprudente
de Cindy Gerard
Editeur : J'ai lu
Collection : Romantic suspense
Poche : 384 pages
Prix : 7.40 €

Après avoir divorcé d’un célèbre sénateur, Valentina, un ex-mannequin mondialement connu, s’est enfuie incognito en Amérique latine. Alors qu’elle voyage en train déguisée en jeune garcon, deux banditos armés jusqu’aux dents prennent d’assaut le wagon. Ils sont à sa recherche et veulent la kidnapper. Pourquoi ? Valentina, terrifiée, l’ignore. Dans la confusion, un homme vient à sa rescousse, la faisant sauter du train et l’entraînant dans une cavale effrénée. Valentina peut-elle vraiment faire confiance à Luke, cet ancien militaire, jusqu’à laisser sa vie entre ses mains ?

  • Mon avis :
Luke fait partie du groupe d'intervention privé mené par Nate Black : les Black Ops. Nous le retrouvons un an après l'évènement qui l'a "traumatisé" à la fin du tome précédent. Il a du mal à s'en remettre, surtout émotionnellement, mais n'ose se l'avouer (ni l'avouer aux autres membres de l'équipe, même s'ils sentent bien que quelque chose cloche). Luke, alias le Doc, est en vacances au Pérou. Dans le train du retour, il se retrouve au milieu d'une attaque armée, visant une jeune femme déguisée en garçon. Luke, n'écoutant que son instinct, prend la fuite avec Valentina en direction des montagnes.

Avec ce sixième opus, on démarre sur les chapeaux de roues et on n'a pas le temps de s'ennuyer. L'intrigue du roman est très bien travaillée et elle m'a beaucoup plu. L'auteure sait alimenter le suspens jusqu'au bout. Luke et Valentina vivent sous tension jusqu'à la dernière page, et nous aussi. Le contexte militaire bourré de testostérone est toujours aussi plaisant et j'ai adoré retrouver une partie de l'équipe des Black OPS.
Les événements s'enchaînent,  l'action est omniprésente, le tout est riche en rebondissements et en émotions. L'auteur fait vivre ses personnages à 100 à l'heure, et nous aussi.

Il y a toujours eu de l'humour, dans tous les tomes de la saga. Je trouve que l'auteure en a mis un peu plus dans ce sixième tome, et je dois avouer que cela m'a beaucoup plu. Luke et Valentina nous régalent de remarques drôles et/ou pleines d'esprit assez régulièrement.

Les deux personnages principaux sont également deux grandes forces de ce sixième tome (même si je trouve que cela va un peu trop vite entre eux).
Valentina est une jeune femme qui n'a pas l'habitude des situations à risques mais elle s'en sort plutôt bien. Ses réactions sont crédibles et c'est une jeune femme plein de ressources. Ses blessures émotionnelles passées font d'elle une jeune femme attachante.
Quant à Luke, j'attendais le tome qui lui est consacré avec impatience, et je ne suis pas déçue. C'est un homme avec un fort caractère, qui fissure un peu sa carapace aux cours des évènements du roman. On découvre une autre facette de sa personnalité.

Cindy Gerard est douée pour créer des personnages ennemis très antipathiques et complètement psychopathes. Ils ont toujours une forme de folie qui fait froid dans le dos. A chaque fois, mon esprit leur réclame un sort funeste, lol.
Quelques nouveaux personnages font leur entrée dans ce tome. Des hommes engagés par Nate Black à l'occasion de plusieurs missions des MCB. J'espère que l'on va les revoir par la suite !
J'ai également apprécié retrouver les anciens couples des précédents tomes. C'est toujours un plaisir de les voir évoluer, même si c'est assez succinct.

En conclusion, « Balck ops, tome 6 : imprudente » est dans la lignée des autres tomes de la saga. L'auteure a la bonne recette pour captiver son lecteur, mêlant intrigue militaire et romance avec le bon dosage.

Livre lu pour :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire