dimanche 10 mai 2015

En quelques mots... [#5]




Pour cette année 2015, je vais instaurer un nouveau rendez-vous « En quelques mots... » pour vous parler des livres que je ne vais pas chroniquer sur le site, mais dont je veux vous dire un petit mot quand même.
Je pense faire ce rendez-vous toutes les 2 semaines, voire tous les mois. Tout dépendra du nombre de livres que lirais :)



Couverture Anita Blake, tome 11 : Péchés céruléens
Anita Blake, tome 11 : Péchés céruléens
de Laurell K. Hamilton
 
éditions Milady - 672 pages - 9.20 €
Cela fait des années que j'ai fais une pause dans la saga, prise par mes autres lectures. J'ai décidé de m'y remettre et ce fut un vrai plaisir, même si ce 11e tome n'est pas exempt de défauts. La plume de l'auteur est toujours aussi addictive, je n'ai pas vu les pages défiler. L'intrigue policière est intéressante, bien que "parasitée" par les problèmes personnels d'Anita. D'ordinaire, cela ne me dérange pas, mais là je sens que sa vie sentimentale pour ne pas dire sexuelle commence à prendre trop d'ampleur non ce n'est pas un mauvais jeu de mots lol. C'est un tome davantage centré sur la politique vampirique, et j'ai trouvé cela intéressant (même si je préfère l'action).
En bref, j'étais tout de même contente de retrouver mon emmerdeuse préférée.



Couverture Charming Kitty
Fighting for love, tome 3 : Charming Kitty
de Gina L.Maxwell
éditions J'ai lu - 382 pages - 13 €
J'avais beaucoup aimé le premier tome, Seducing Cinderella. Il n'était pas parfait, mais tout en émotion, et j'ai été charmée. En revanche, je n'ai pas du tout aimé le deuxième tome, Tempting princess, qui n'a pas vraiment d'histoire. C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai commencé cette lecture de Charming Kitty. Si ce n'est pas un coup de coeur, je dois tout de même avouer que j'ai adoré cette histoire et ces personnages. Aiden O'Brien est un personnage masculin comme je les aime (avec une tendance mâle protecteur) et Kat est touchante malgré son côté jeune fille fragile un peu poussé à l'extrême. Ensemble, ils forment un bon duo qui nous passionne jusqu'à la dernière page. Je regrette juste la présence de vulgarité à la fin du roman...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire