mercredi 19 août 2015

Trois (ou quatre) amies, tome 2

Couverture Trois (ou quatre) amies, tome 2
Trois (ou quatre) amies, tome 2
de Laurence Schaack et Françoise de Guibert
Editeur : Nathan
Broché :
Prix :

Pour Sol, Sand, Mar et Angela, la parenthèse enchantée de l’été est finie. Chacune rentre chez elle… et retrouve un quotidien familial complètement bouleversé. Angela doit brusquement déménager avec son nouveau beau-père et ses fils, Sol découvre que sa mère est gravement malade, Mar apprend que ses parents se séparent et Sand commence l’année dans un nouvel internat, loin de chez elle et… sans Internet. Alors que leur petit monde s’écroule, leur amitié leur donnera-t-elle la force d'aller de l'avant?

  • Mon avis :
Je n'avais pas du tout été charmée par le premier tome de cette saga (mon avis ici) et c'est donc avec pas mal de réticences que j'ai commencé ma lecture. Finalement, cela n'a pas été aussi désastreux. Je ne suis toujours pas fan de cette série, mais j'ai un peu plus apprécié ce second tome.

Tous les ans, Solveig, Marion et Sandra se retrouvent pour les vacances d'été dans la ville de Cherbourg. Vivant très loin les unes des autres, elles ne se voient qu'à cette période. Le reste de l'année, elles restent en contact grâce à un groupe privé qu'elles ont créé sur un réseau social. Dans le premier tome, ce trio devient un quatuor, avec l'arrivée d'Angela dans le groupe.

On retrouve donc nos quatre amies au mois de septembre, après leurs vacances passées ensemble. Chacune rentre au lycée, en seconde, et chacune va vivre des moments difficiles. L'histoire est plus intéressante que dans le premier tome, dans la mesure où c'est mieux construit et les sujets abordés sont plus matures.

Le fait que l'on change de narratrice est un gros point fort. Dans le premier tome, j'en avais marre de Mar (en plus ça rime) et de ses inventions de mots ou de leur utilisation hors contexte. C'était lassant, pas drôle, et franchement perturbant pensant que les lectrices cibles (collégiennes) sont en plein apprentissage du français. Cette fois-ci, Angela est la narratrice et j'ai pris plaisir à la suivre. C'est la plus réfléchie du groupe et la plus attachante.

Niveau style d'écriture, il n'y a pas de surprise, on n'en a pas vraiment. En effet, entre les scènes de dialogue sur les réseaux sociaux, les échanges de mails ou les extraits de journal intime, difficile de créer un style d'écriture. Les différents "supports" font que le récit se lit vraiment très vite et avec une certaines fluidité.

En conclusion, même si ce second tome est plus intéressant, je ne suis toujours pas convaincue par cette saga jeunesse. Je conseille aux lectrices ciblées (13/14 ans) de se faire leur propre avis bien sûr, mais je pense que d'autres sagas jeunesse sont bien meilleures.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire