vendredi 4 septembre 2015

Le club des animaux

Le club des animaux
de Sophie Rohrbach et Christelle Chatel
Editeur : Nathan
Collection : le club des animaux
Roman : 96 pages
Prix unitaire : 5 €

  • Mon avis :
Après « Le club des chatons » et « Le club des poneys », les éditions Nathan publient une nouvelle saga jeunesse pour les 7/8 ans, « Le club des animaux ».

Ce sont des histoires adorables, avec des personnages féminins qui le sont tout autant. Chaque tome est raconté du point de vue d'une fillette en particulier (je dirais qu'elles ont environ une dizaine d'années, ce n'est pas précisé). Ce sont quatre filles responsables et adorables, unies par la même passion : l'amour des animaux.
Des illustrations en noir et blanc sont présentes au fil des pages. Cela permet d'identifier les personnages et les évènements plus facilement. Ce sont de véritables romans, mais ils ne sont pas trop longs (environ 96 pages chacun) et c'est écrit assez gros.

Dans le premier tome, on suit l'aventure de Romy, une petite fille qui rêve d'avoir un chien. Ses parents ne sont pas d'accord car ils vivent en appartement. Un voisin va demander de l'aide à la petite fille pour garder son chien Skylos. C'est ainsi que Romy rencontre ses nouvelles copines, et à elles quatre elles fondent "le club des animaux".
Dans le second tome, l'histoire nous est racontée du point de vue de Kim, la meilleure amie de Romy. Les filles ont une nouvelle mission : garder les animaux d'une célèbre star de la chanson. Tout ne va pas se dérouler comme prévu, et les fillettes devront même mener une enquête.
Enfin, dans le troisième tome, nous découvrons Colombe comme narratrice, la grande connaisseuse en matière d'animaux. La nouvelle mission des filles est de s'occuper d'animaux originaux dans un manoir qui l'est tout autant. Petits frissons garantis ;)

En conclusion, « Le club des animaux » est une collection très sympathique, qui plaira aux jeunes lectrices attirées ou passionnées par le monde des animaux en général.
Je trouve juste cela dommage que le lectorat ciblé soit essentiellement féminin. Les couvertures girly à paillettes et les héroïnes féminines ne séduirons sans doute pas les jeunes garçons. En tous cas, mon fils Gabriel (7 ans) a tout de suite zappé cette saga ! C'est dommage, j'ai essayé de lui dire que ce n'était pas que pour les filles, mais il n'a pas voulu (et je ne vais pas le forcer !).





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire