jeudi 8 octobre 2015

Expérience Noa Torson, tome 2 : Ne regarde pas

Couverture Expérience Noa Torson, tome 2 : Ne regarde pas 
Expérience Noa Torson, tome 2 : Ne regarde pas
de Michelle Gagnon
Editeur : Nathan
Broché : 400 pages
Prix : 16.90 €

Noa se bat contre la corporation qui manipule le sinistre projet Perséphone. Avec l'aide d'autres adolescents, elle sillonne les Etats-Unis pour empêcher le kidnapping de nouveaux cobayes. De son côté, Peter, resté à Boston, met à profit ses aptitudes au piratage pour s'introduire dans le système informatique de l'organisation.

  • Mon avis :
Je vous conseille de ne pas lire mon avis si vous n'avez pas lu le premier tome.

Nous retrouvons Noa quelques mois après les événements de la fin du premier tome. La résistance s'organise et Noa est devenue le leader d'un groupe d'adolescents oeuvrant contre la société Pike & Dolan. Ensemble, ils viennent en aide aux victimes de la société et tentent de faire échouer les activités de leurs ennemis. Malheureusement, ils se retrouvent face à des adultes impitoyables et prêts à tout, tandis qu'eux ne sont que des adolescents, pour la plus effrayés.

Le premier tome était très riche en action, car nous nous retrouvions au coeur d'une vraie traque. Ce deuxième opus est différent, on ressent moins le sentiment d'urgence de la situation. À vrai dire, j'ai eu l'impression de lire un tome de transition préparant le terrain pour la suite de l'intrigue. L'auteur semble se concentrer davantage sur les personnages principaux et leurs relations. D'ailleurs, de ce côté là, on peut dire que l'auteur n'épargne pas les personnages. Pour certains, ils font face a des choix difficiles, parfois lourds de conséquences.

En somme, "Ne regarde pas" est plutôt dans la même veine que le précédent opus, mais un peu moins palpitant. Pourtant, j'ai lu le roman assez vite, voulant savoir comment Noa et son groupe allaient pouvoir s'en sortir. J'ai hâte de découvrir ce que l'auteur nous réserve dans , a suite (et fin) des aventures de Noa Torson.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire