jeudi 15 octobre 2015

Une braise sous la cendre

Couverture Une braise sous la cendre, tome 1 
Une braise sous la cendre
de Sabaa Tahir
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 528 pages
Prix : 18.90 €

"Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."
Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

  • Mon avis :

Aujourd'hui sort « Une braise sous la cendre » chez Pocket Jeunesse, le fameux roman dont on entend parler partout depuis un moment :) Qu'en ai-je pensé ? J'ai adoré !

Il y a longtemps, l'Empire était partagé entre les Érudits et les Martiaux. Ces derniers ont pris le pouvoir par la force et font régner la terreur depuis. Les Érudits ne sont considérés que comme des esclaves et vivent une vie complètement misérable. Laia, une esclave de dix-sept ans, voir ses grands-parents se faire tuer et son frère Darin se faire embarquer par les Martiaux, car il est soupçonnés d'avoir des liens avec la Résistance. Elle prend alors la fuite. Peu fière de son comportement, elle décide de partir à la recherche de la Résistance. Ils sont responsables de l'arrestation de son frère, ils pourront sans doute faire quelque chose pour elle.
Parallèlement à l’histoire de Laia, nous suivons celle d'Elias, qui est dans sa dernière année d'école militaire à Blackcliff. La vie de ces Martiaux est tout aussi terrible que celle des esclaves. On leur apprend à devenir de vraie machines à tuer. Comme vous vous en doutez, les vies de ces deux personnages vont se télescoper.

J'ai adoré l'intrigue de ce roman ! L'auteur ne nous laisse pas un moment de répit, que l'on suive Laia ou Elias. De plus, l'univers sombre et violent nous pousse à vouloir en lire toujours plus. On a envie que les personnages s'en sorte, on redoute ce qu'ils vont devoir endurer. Laia et Elias vivent des vies différentes, mais au fond, ils ont beau être Érudit et Martial, ils souffrent de cette vie, de cette prison qu'est la leur. Nos héros en bavent, c'est terrible, aussi bien d'un côté que de l'autre.
L'univers est très original et ne ressemble à rien de ce que j'ai lu jusqu'ici. Outre le règne par la terreur et la division Érudits/Martiaux, l'univers mélange aussi la magie et la société romaine telle qu'on la connaît dans l'Antiquité. C'est également un roman au climat politique instable, avec son lot de complots et de trahisons. C'est tout simplement passionnant !

On s'attache très vite aux deux personnages principaux.
Laia a un petit côté pleurnicharde qui m'a un peu agacée au début, mais on la voit évoluer au fil des pages. Je l'aurai aimée encore plus si elle avait été combative, ou plus "rebelle", mais je peux comprendre qu'un personnage prenne le temps d'évoluer et de "grandir" au fil des évènements.
Quant à Elias, il a lui aussi tendance à vouloir baisser les bras, mais il ne le fait jamais. On ressent toute sa détresse et on le comprend. Il est complètement différent des autres Martiaux, il ne peut montrer aucune faiblesse et il est obligé de tout encaisser sous peine de risquer la mort. Elias a un côté fragile (sous sa carapace de tueur sans pitié) qui le rend complètement attachant.

De plus, Sabaa Tahir a une plume qui pousse à l'addiction. Chaque fin de chapitre donne envie de tourner la page pour en lire un autre. La narration alternée renforce également le sentiment de vouloir en lire plus.
Nous avons quelques questions sans réponses, mais cela ne m'a pas totalement frustrée. Après tout, il faut bien garder un peu de mystère pour la suite, non ?

En conclusion, « Une braise sous la cendre » a été une excellente découverte, une magnifique surprise. L'auteur nous offre un roman à l'univers sombre et violent, mais également très riche. L'intrigue nous prend aux tripes et on s'attache très vite aux personnages.

1 commentaire:

  1. Celui-là il va directement dans ma Pal! Tu n'es pas la seule à le conseiller chaudement :)

    RépondreSupprimer