lundi 4 janvier 2016

La vérité sur Alice

Couverture La vérité sur Alice
La vérité sur Alice
de Jennifer Mathieu
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 224 pages
Prix : 16.90 €

Alice Franklin est une traînée. Tout le monde le sait. C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs des toilettes. On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée, et qu’elle a provoqué la mort de l’un d’entre eux. Tout le monde a sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, l'entourage de la victime, son admirateur secret… Quelle sera la vôtre ?

  • Mon avis :
[.Livre à paraître le 4 février 2016.]

Alice Franklin est considérée comme une traînée par tout le monde (ou presque). Lors d'une soirée, on raconte que la jeune fille a couché avec deux garçons d'affilée et on dit même qu'elle a provoqué la mort de l'un d'entre eux. Dans ce roman, nous suivons l'histoire d'Alice. Toutefois, là où la forme est originale, c'est que l'on suit cette histoire à travers quatre points de vue principaux. Les narrateurs ont tous quelque chose à dire à propos d'Alice et des évènements qui la concernent.

La pauvre Alice est accusée, traînée dans la boue, humiliée... On assiste à une véritable surenchère de méchanceté qui met vraiment mal à l'aise. Alice perd ses amis, tout le monde y ajoute son petit épisode, il se forme une vraie euphorie collective, c'est terrible.
L'intrigue reste assez simple et on devine assez vite la vérité à propos d'Alice. Toutefois, l'écriture de l'auteur pousse à l'addiction. De plus, j'avais vraiment envie d'arriver à la fin du livre, de voir qu'Alice allait s'en sortir. J'espérais tellement fort qu'on ai une bonne fin (dans la mesure du possible étant donné tout ce qu'elle traverse la pauvre).

Ce qui m'a gênée, ce sont trois des quatre narrateurs. J'ai eu beaucoup de mal à les supporter ! Ils sont malveillants et ne se préoccupent que de leur petite personne, sans penser aux conséquences. D'accord, ils sont adolescents, mais quand même ! Ils sont imbus d'eux mêmes et terriblement clichés. Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre et c'est vraiment malheureux.
Heureusement que Kurt est là, il apporte une petite touche de bonheur et de fraîcheur dans ce roman. C'est un personnage qui évolue et j'ai pris plaisir à le suivre, d'autant plus qu'il a une interaction positive avec Alice.

En conclusion, si j'ai aimé la forme du texte et le fond de ce roman, je dois tout de même avouer qu'au final, je n'ai pas vraiment accroché avec « La vérité sur Alice ». C'est essentiellement la faute de ces fameux trois narrateurs, que j'ai eu du mal à supporter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire