samedi 9 janvier 2016

Le Monde des Ferals, tome 1

Couverture Le Monde des Ferals, tome 1
Le Monde des Ferals, tome 1
de Jacob Grey
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 288 pages
Prix : 15.90 €

À treize ans, Crow est orphelin. Elevé par des corbeaux, il vit seul au sommet d’un arbre, dans le parc abandonné de la sinistre ville de Blackstone …Crow ne parle pas, il croasse. Il ne court pas, mais bondit de toit en toit. Jusqu’au jour où un clochard le désigne comme un Feral : un être capable de parler aux animaux et de partager leurs pouvoirs. Et Crow ne serait pas le seul Feral... Il va devoir trouver des alliés s'il veut vaincre le Tisseur, redoutable Feral araignée qui projette d'étendre sa toile mortelle sur la ville...

  • Mon avis :
[.Livre à paraître le 4 février 2016.]

Crow a établi son nid dans les arbres du parc de Blackstone. Il vit là avec ses trois "amis" corbeaux, qu'il peut comprendre et avec qui il peut parler. Le jeune garçon fait toujours le même cauchemar terrible, le jour de ses cinq ans lorsque ses parents l'ont rejeté et lorsque les corbeaux sont venus le chercher. Pourtant, un jour, le cauchemar change, Crow rêve aussi d'une araignée qui ne lui dit rien qui vaille. Ce mauvais rêve est le commencement d'une série d'évènements qui vont changer sa vie.

Le thème ne paraît pas forcément original de prime abord (un adolescent qui parle aux animaux c'est du déjà vu) mais l'auteur a su se démarquer dans sa manière de nous présenter son univers. De plus, on voit peu de corbeaux dans ce genre de littérature fantastique, ce ne sont pas des animaux "classiques" comme les loups par exemple.
« Le monde des Férals » est un tome introductif qui nous présente un univers simple mais très plaisant. De plus, il y a une vraie intrigue qui ne nous laisse pas en plan au plein milieu de l'histoire. Toutefois, je souligne que l'auteur attise notre curiosité et nous donne envie de découvrir la suite !

J'ai aimé le fait de découvrir les choses en même temps que notre héros. Cela a un petit côté frustrant certes, mais cela donne aussi du peps à l'intrigue et nous donne envie de tourner les pages pour découvrir ce que le passé et l'avenir de Crow nous réservent.
Les évènements s'enchaînent sans temps morts et je ne me suis pas ennuyée, et ce jusqu'au bout. Si le début du roman nous permet de nous familiariser avec l'univers et le personnage de Crow, on rentre tout de même assez vite dans le coeur de l'histoire et dans le feu de l'action.

Crow est un personnage gentil et courageux. C'est un héros qui n'a pas forcément conscience de l'être, il suit simplement son coeur. Si au début du livre il paraît un peu perdu, il évolue au fil des pages et se transforme au fur et à mesure des évènements. Il se révèle être un jeune homme prêt à tout pour sauver ses amis, les anciens comme les nouveaux.
Quant aux personnages secondaires, je les ai trouvés tout aussi attachants. On ne les fréquente pas autant que notre héros, et j'ai bien envie d'en savoir plus sur Crumble et Pépin.

En conclusion, j'ai adoré « Le monde des Férals », qui est, je trouve, un roman jeunesse vraiment chouette. L'intrigue est intéressante, les personnages sont attachants (surtout le héros) et les méchants font froid dans le dos. J'ai hâte de découvrir ce que l'auteur nous réserve pour la suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire