dimanche 17 janvier 2016

Zombitions

Couverture Zombitions, tome 1
Zombitions
d'Aurélie Mendonça
Editeur : Rebelle
Broché : 248 pages
Prix : 15 €

Depuis le début de l'humanité, la fine fleur des guerrières, les Nécrocides, contrecarrent les Maîtres Zombies dans leurs plans de domination du monde. Jusqu'à la dernière génération, les lignées de tueuses s'en sortaient plutôt bien, et aucune Apocalypse ne fut à déplorer. Puis arriva Evangeline Rose.
Née dans une famille où se sont brillamment illustrées toutes les précédentes tueuses, Evy peine à marcher dans leurs pas. Ne devant sa survie qu'à une chance insolente, c'est pourtant sur sa génération que va peser le plan final des Maîtres. Pour son plus grand malheur, elle devrait mettre de côté shopping et écriture de romans pour se consacrer à la mission qui fait d'elle une Nécrocide. Mais allez sauver le monde avec un Microbe dans le tiroir.

  • Mon avis :
Evangeline Rose est une tueuse de zombies, une Nécrocide. Malgré les nombreuses attaques de Maîtres zombies (des sorciers qui transforment les gens en dévoreurs de chair), Evangeline est toujours en vie, du haut de ses vingt-huit ans, et enceinte. La Conseil des Nécrocides annonce que les Maîtres vont provoquer l'apocalypse, et elles n'ont que quelques semaines pour se préparer à la plus grande attaque jamais orchestrée.

J'ai beaucoup aimé l'histoire de « Zombitions », même si j'ai un peu pensé qu'elle peinait à se mettre bien en place. En effet, le côté "fan de fringues" et "auteur de romans" de la vie d'Evy prend pas mal de place. Une fois que l'intrigue est lancée, entre attaques et divers rebondissements dans la vie d'Evy, l'auteur ne nous laisse pas le temps de souffler et on n'a pas le temps de s'ennuyer.
Les chapitres alternent entre ce qui se passe actuellement (du point de vue d'Evy, à la troisième personne) et des passages du journal intime de notre héroïne. Grâce à ce procédé, on intègre pleinement la vie de l'héroïne et on sait ce qu'elle pense.

L'univers de l'auteur est vraiment bien pensé et il a sa petite touche d'originalité. Sa mythologie zombiesque (oui, je sais, ça n'existe pas) m'a beaucoup plu. En effet, les zombies sont des créatures magiques invoquées par des Maîtres. Les Nécrocides sont là pour contrer leurs attaques et faire en sorte que les infections ne se propagent pas à grande échelle. Elles ont des capacités magiques particulières pour les aider dans leur combat.

Evy est une jeune femme courageuse, qui préfère gérer la situation dans l'urgence plutôt que de faire des plans. Elle s'attire souvent les problèmes mais arrive toujours à s'en sortir. J'ai beaucoup souri en sa compagnie et même si elle n'est pas un personnage parfait (elle est parfois agaçante) j'ai adoré la suivre dans cette aventure. Le fait qu'elle soit enceinte apporte un côté décalé assez drôle.
Du côté des personnages secondaires qui gravitent autour d'Evy, ils forment une galerie sympathique.
Sa grand-mère Sophie est une dame adorable avec un fort côté maternel. C'est un personnage à la fois fort et doux. Quant à Elanore, la mère d'Evy, je dois avouer que je n'ai pas trop accroché avec son personnage trop distant. De plus, on ne sait pas beaucoup de choses sur elle au final. Du côté des hommes, pas de coup de coeur particulier, que ce soit avec Marco (le frère adoptif) ou avec Liam (l'amoureux). Ils ont des caractères sympathiques, mais sans plus.

En conclusion, « Zombitions » a été une très bonne surprise. Je suis vraiment ravie d'avoir découvert la plume d'Aurélie Mendonça. Elle nous offre une histoire sympathique, une héroïne péchue et un final explosif assez osé et inattendu. Heureusement que j'ai déjà la suite sous la main !



1 commentaire:

  1. L'histoire me plaît bien (avec une petite touche de Buffy contre les Vampires qui n'est pas pour me déplaire). Je pense que j'essaierai de me le procurer !

    RépondreSupprimer