mercredi 27 avril 2016

Go to hell, tome 1 : rebellion

Couverture Go to Hell, tome 1 
Go to hell, tome 1 : rebellion
de Oxanna Hope
Editeur : Rebelle
Broché : 188 pages
Prix : 14 €

Cassie, 18 ans, n'est pas une adolescente comme les autres. D'une beauté envoûtante, elle est également dotée d'un pouvoir hors du commun. Sa rencontre avec son professeur de psychologie, un homme énigmatique et charmeur, va changer le cours de sa vie. Lui et son frère Seven ne mènent pas une vie aussi ordinaire qu'ils voudraient le faire croire. Eux aussi dissimulent un secret.

  • Mon avis :
Depuis sa première édition en 2011, ce livre m'intrigue. Je suis contente d'avoir enfin eu l'occasion de le lire, même si je suis assez déçue de ma lecture je dois bien l'avouer.

Cassie, une jeune femme (fille ?) de dix-huit ans, prend un nouveau départ dans la ville de Fairfield aux Etats-Unis. Elle fuit son passé (ou son avenir ?) et tente de se fondre dans la masse dans un nouveau lycée. Malheureusement, Cassie n'y parvient pas vraiment (car elle a un sale caractère) et les choses s'enveniment lorsqu'elle s'entiche de son professeur de psychologie, Damian.

Le récit nous est raconté essentiellement du point de vue de Cassie (nous avons quelques chapitres en compagnie de Damian, mais ils sont minoritaires). Malheureusement, je n'ai pas accroché à cette histoire, à ce roman, et ce pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, je trouve que « Rebellion » est un tome beaucoup trop introductif. On nage dans le flou pratiquement jusqu'au bout, que ce soit au niveau de l'intrigue ou de l'univers. On reste beaucoup trop en surface et je trouve que le tout n'est pas assez développé. Par conséquent, c'est un roman qui manque d'identité et d'originalité dans l'univers du fantastique. De plus, j'ai eu l'impression que nos personnages aussi nageaient dans la soupe (spoiler : avec des chasseurs de créatures qui n'y connaissent rien). En refermant le roman, j'ai eu une sensation de « vide ». Comme on dit « Trop de mystère, tue le mystère ».
Ensuite, je n'ai pas accroché avec le personnage de Cassie. C'est une peste égocentrique et je ne lui ai rien trouvé d'attachant. De plus, les relations qu'elle entretien avec les divers personnages du roman (pour la plupart éphémères) n'ont fait que renforcer cette impression d'égoïsme que j'ai ressenti à son sujet.

La relation entre Damian et Cassie ne m'a fait ni chaud ni froid. Déjà, je ne suis pas adepte des relations professeur/élève, que je trouve malsaines pour la plupart. Toutefois, avec un angle d'approche approprié, cela aurait pu fonctionner. Malheureusement, cela n'a pas été le cas pour moi. Je ne comprends pas pourquoi ils sont attirés l'un par l'autre. Il y a une assez grande différence d'âge entre eux, la fonction de professeur est une barrière et ils n'ont pas vraiment d’interaction : j'entends par là pas de quoi développer des "sentiments" grâce à une éventuelle promiscuité.

Je ne connaissais pas l'écriture de l'auteur, je l'ai donc découverte avec ce roman. Je ne suis pas spécialement emballée ni transportée par le style, mais c'est un roman qui se lit vite et le tout est fluide. Je pense que je tenterai de lire autre chose d'Oxanna Hope, dans une autre domaine, car je n'aime pas rester sur un avis négatif à propos d'un auteur.

En conlusion, « Rebellion » a malheureusement été une lecture décevante pour moi. L'histoire ne m'a pas transportée, l'univers n'est pas assez développé à mon goût, je n'ai rien ressenti de particulier pour les personnages et la fin brutale ne m'a pas donné envie de savoir la suite. C'est vraiment dommage, j'avais terriblement envie d'aimer ce roman !
Toutefois, comme je l'ai dit précédemment, je ne vais pas rester sur cette note "négative" et je vais lire l'auteur dans un autre domaine :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire