mardi 17 mai 2016

Keleana, tome 1 : L'assassineuse / La prisonnière

Couverture Keleana, tome 1 : L'assassineuse / La prisonnière
Keleana, tome 1 : L'assassineuse / La prisonnière
de Sarah J. Maas
Editeur : Le livre de poche
Poche : 503 pages
Prix : 7.90 €

Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…

  • Mon avis :
Keleana, célèbre assassineuse d'Adarlan a été capturée et trahie. Cela fait un an qu'elle a été condamnée aux travaux forcés dans les mines de sel d'Endovier. Elle peine à y survivre, jusqu'au jour où le prince Dorian Havillard vient lui proposer un marché. Le roi a besoin d'un assassin en titre pour consolider son empire et réduire ses opposants au silence. Si Keleana remporte le tournoi, elle sera la championne, l'assassin en titre d'Adarlan et sera libre au bout de quatre années de services. Keleana accepte, bien décidée à conquérir sa liberté !

Le résumé du livre m'a intriguée et je le trouvais vraiment très prometteur. Malheureusement, j'ai été très déçue par ma lecture, et ce pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, l'intrigue de ce premier roman est limite sans intérêt. Pourtant, il y avait matière à faire quelque chose de génial avec une telle amorce ! L'aspect "assassineuse et participante du tournoi" est mis de côté au profit des diverses intrigues politiques soporifiques et j'ai fini par trouver cela ennuyeux. Les scènes concernant le tournoi sont survolées, tandis que le reste est largement surexploité : les bals, les battements de cils, les histoires d'amour, les scènes pour midinettes...
De plus, le triangle amoureux et les histoires mièvres qui en découlent prennent beaucoup trop de place. Et enfin, je trouve que le roman ne réserve aucune surprise : on voit les évènements venir à des kilomètres.

En plus d'une intrigue soporifique, j'ai trouvé les personnages franchement inintéressants. Je n'ai pas réussi à m'attacher ne serai-ce qu'un peu à eux.
Si au départ j'ai apprécié Keleana pour son côté assassineuse et badass, je me suis vite rendue compte que tout cela n'était que de la poudre aux yeux. Au final, elle ne reste qu'une "petite fille". Elle est censée être la plus grande assassineuse du pays, mais je ne la trouve pas terrible dans son rôle et elle n'y connait pas grand chose.
Pas de rattrapage possible avec le prince Dorian et le capitaine de la garde Chaol, qui se contentent d'être des moutons dans le sillage de Keleana (et on se demande bien pourquoi).

En conclusion, j'ai été vraiment déçue par ce premier tome. Pour moi, ce roman n'est pas à la hauteur de sa "réputation" sur la toile. C'est un gros tome d'introduction et beaucoup trop "jeunesse" à mon goût. Je ne sais pas encore si je lirais la suite.

1 commentaire:

  1. J'ai eu le même ressenti que toi. J'espérais découvrir une vraie assassineuse et non. Et c'est vrai que l'intrigue est pas le point le plus mis en avant. Mais j'ai lu le deuxième tome qui est beaucoup mieux. Je l'ai adoré ! L'univers s'approfondit et Keleana devient réellement le personnage qu'on attend, avec ses forces et ses faiblesses.

    RépondreSupprimer