jeudi 2 juin 2016

Tellucidar

Couverture Tellucidar, tome 1
Tellucidar, tome 1
de Jean-Luc Marcastel
Editeur : Scrinéo
Broché : 380 pages
Prix : 16.90 €

Vous croyez connaître ce monde? Lucas, 18 ans, dans sa petite ville tranquille, le croyait aussi... Mais quand une machine extraordinaire, à mi-chemin entre un insecte, une foreuse et une locomotive sort de la terre juste sous ses yeux, ses certitudes commencent à vaciller. Quand s’en échappe une inquiétante silhouette pas tout à fait humaine qui traîne derrière elle une jeune fille inconsciente aux cheveux blancs, aux yeux violets, aux pouvoirs extraordinaires, habillée comme une princesse aztèque, c’est l’impossible qui devient réel. Et quand cette jeune fille nommée Korè lui dit venir d’un monde situé sur la face intérieure de la Terre, que les hommes partagent avec les descendants des dinosaures, et que ce monde en danger a besoin d’un héros, c’est la Grande Aventure qui s’invite à sa porte... Voulez-vous la vivre avec eux? Tellucidar vous attend.

  • Mon avis :
Je ne connaissais pas la plume de Jean-Luc Marcastel et je suis ravie de l'avoir découverte. L'intrigue générale du récit est très intéressante et originale, l'univers est très bien construit. « Tellucidar » est un premier roman maîtrisé, travaillé et qui ne laisse rien au hasard. Toutefois, je trouve que l'histoire avance vraiment très lentement et cela est frustrant. C'est passionnant, mais on sent bien que ce premier tome sert surtout d'introduction, et c'est ce qui m'a gênée.
Lucas est un jeune homme plutôt courageux et très entêté. Son caractère va lui permettre d'avancer malgré les doutes et les difficultés. Parfois, on le sent à la limite de baisser les bras, mais il s'arrange pour se mettre un petit coup de fouet. Par conséquent, le côté trop tête brûlée de Lucas ne m'a pas trop énervée. Il est tout de même un jeune homme qui essaye de faire du mieux qu'il peut malgré la situation catastrophique qui le poursuit.

Quant aux personnages qui gravitent autour de Lucas, je les ai beaucoup appréciés, même si j'ai l'impression de ne pas en savoir assez sur eux. Les relations entre les protagonistes m'ont un peu dérangées, surtout une en particulier. Malheureusement, je ne peux pas vous en dire plus sous peine de vous spoiler.

Les illustrations de Jean-Matthias Xavier sont superbes et donnent une autre petite touche d'originalité au roman. Ces croquis apparaissent ici et là, à des moments clés de l'histoire, et aident à s'imaginer certaines scènes ou certains personnages.

Pour conclure, « Tellucidar » est un premier tome qui pose les bases d'une saga très prometteuse. C'était une bonne découverte et j'ai tout de suite aimé l'univers présenté par l'auteur. Toutefois, je regrette qu'il ne s'agisse surtout que d'un gros tome d'introduction. J'avais envie de rentrer dans le vif du sujet ;)

1 commentaire:

  1. J'ai peu entendu parler de cette série, mais à chaque fois en bien, du coup, ça me tente bien de la commencer.

    RépondreSupprimer