mardi 22 novembre 2016

Charley Davidson, tome 9 : Neuf tombes et des poussières

Couverture Charley Davidson, tome 9 : Neuf tombes et des poussières
Charley Davidson, tome 9 : Neuf tombes et des poussières
de Darynda Jones
Editeur : Milady
Poche : 475 pages
Prix :

VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI.
Mon nom ? Jane Doe. En fait, pas vraiment, mais comme je ne m’en souviens pas… Oh, et je peux voir les morts.
Plus bizarre encore, tous ceux qui m’entourent depuis que je me suis réveillée sans mémoire semblent me cacher des choses, surtout ce cuisinier hyper sexy qui me fait craquer et qui ment comme il respire. Mais je suis décidée à découvrir la vérité, quitte à devoir lui passer sur le corps…

  • Mon avis :
Cela faisait très longtemps que je n'avais pas mis le nez dans la saga « Charley Davidson » et elle me manquait beaucoup ! A la fin du huitième tome, l'auteur a pris, selon moi, un gros risque pour le reste de sa série. J'avais vraiment hâte de voir comment elle allait écrire la suite ! J'ai eu un peu peur, mais finalement, je suis conquise. Pour ma part, je trouve que ce neuvième tome est une réussite !

Je vous conseille de ne pas lire la suite de mon avis si vous n'avez pas lu les 8 précédents tomes.

Après la fin fracassante du tome précédent, nous retrouvons notre Charley complètement amnésique dans la petite ville de Sleepy Hollow. La jeune femme a vite compris qu'elle n'était pas "normale" et se rend compte qu'elle voir les morts. Malgré le fait qu'elle n'ait aucun souvenirs, elle tente de vivre une vie normale et a été embauchée comme serveuse dans un petit diner. Charley (qui se fait appeler Jane Deux) s'est fait une amie, arrivée peu de temps après elle (Cookie) et plusieurs clients du diner sont vraiment particuliers et semblent eux aussi avoir des secrets surnaturels...

Le tome 8 était déjà un peu différent du reste de la saga, mais ce tome-ci l'est encore plus. La dynamique de la saga est complètement "perturbée" à cause de cette amnésie de l'héroïne. Que ce soit au niveau des relations entre les personnages ou la manière d'aborder l'histoire (le rythme, le fil rouge, et les petites intrigues autour).

Les pouvoirs de Charley et la mythologie qui l'entoure sont impressionnants. Avec les trois derniers tomes, on se retrouve avec des tonnes d'informations, des révélations et l'auteur va beaucoup plus loin dans l'univers qu'elle a créé. J'ai adoré !

Charley est une héroïne comme je les aime : franche, forte, drôle, sarcastique, et avec une bonne dose de répartie. Même si j'ai pu pester contre elle dans le tome 7 à cause de son égoïsme, je me suis retrouvée un peu perturbée pendant ma lecture de ce neuvième tome. En effet, on se retrouve face à une héroïne assez différente, plus effacée, moins loufoque, et il faut un temps d'adaptation. Toutefois, je dois avouer que cette "Charley temporaire" m'a plu. Je pense que cette période d'amnésie sera également bénéfique pour elle et ses relations avec ses proches. Cette expérience va certainement  avoir un impact sur son comportement pour les prochains opus.

J'ai aimé voir Charley évoluer, se découvrir, alors que nous, lecteurs, savons qui elle est. C'est une approche intéressante et distrayante. C'est la même chose pour tous les personnages qui gravitent autour d'elle. Charley a l'impression de créer des liens peu à peu, alors que toutes ces personnes faisaient déjà partie de sa vie. Darynda Jones a su retranscrire beaucoup d'émotions dans ce tome, j'ai eu plusieurs fois la larme à l'oeil.

En conclusion, « Neuf tombes et des poussières » est un tome très différent du reste de la saga, mais j'ai été enchantée de le lire. Cela donne un nouveau souffle à la série. Pour moi, ce neuvième tome a été captivant grâce à son histoire, ses relations entre les personnages et les diverses révélations auxquelles nous avons le droit en fin d'ouvrage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire