mardi 28 février 2017

No love no fear, tome 1 : Play with me

Couverture No love no fear, tome 1 : Play with me 
No love no fear, tome 1 : Play with me
d'Angel Arekin
Editeur : Hachette romance
Collection : Blackmoon romance

À l’adolescence, les liens parfois se renforcent… jusqu’à se briser. Depuis l’enfance Erine, Maël et Yano étaient amis. Quand Maël et Yano réalisent qu’ils sont en fait tous les deux amoureux d’Erine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l’un ni l’autre ne tiennent parole, et une tragédie se charge de mettre fin au triangle amoureux, en même temps qu’à l’amitié de l’inséparable trio...

  • Mon avis :
Rine, Mael et Yano sont amis depuis l'enfance. Leur amitié a volé en éclats quand Mael est décédé quatre ans plus tôt. Rine et Yano se sentent tous les deux coupables et responsables, chacun persuadé que tout est sa faute. Depuis, Yano fait volontairement souffrir Rine, et elle ne riposte pas. Au fil des ans les choses se sont tassées, mais l'affrontement repart de plus belle lorsque Rine intègre l'université où étudie Yano.

Yano et Rine ont une relation conflictuelle et passent leur temps à se faire du mal (surtout Yano). Au fil de l'histoire, leur relation prend une tournure assez "malsaine", trop sexuelle. Rine est un véritable objet, et je trouve ça dégoûtant. Au lieu de s'affronter, de parler, ils passent leur temps à baiser (je suis désolée, il n'y a pas d'autres mots) et ça devient lassant. Parfois, le sexe sublime un texte car il renforce la relation des personnages. Là, ce n'est pas le cas du tout.
C'est paradoxal, car d'un côté ils ont vraiment des réactions de gamins, mais niveau sexe on a le droit à la totale (je vous passe les détails). 

Yano est un personnage intéressant, même si je trouve que c'est un égoïste et un connard la plupart du temps. Son passé et sa cellule familiale lui donnent un côté vraiment attachant. Rien que pour ça, on a envie qu'il s'en sorte. Toutefois son attitude envers Rine m'a complètement dégoûtée du personnage, et c'était de pire en pire au fil des pages. J'ai rarement compris ses réactions, sa méchanceté, sa cruauté.
Quant à Rine, elle a le caractère d'une moule trop cuite. J'aurai aimé qu'elle crie, qu'elle se rebelle. Elle pardonne tout, trop vite, alors que Yano lui en a fait voir de toutes les couleurs. Rine m'a touchée par rapport à sa relation avec Mael, mais ça s'arrête là. Tout le reste de sa personnalité et de ses choix, ne m'ont pas plu.

J'ai souvent ressenti de la colère pendant ma lecture, et ce n'est pas ce que je recherche quand je lis une romance. Je me suis lassée des personnages principaux et de leurs jeux malsains. Ils se font volontairement du mal et s'humilient. Pour moi, en amour, c'est inconcevable. Ces deux personnages abîmés par la vie auraient pu nous offrir tellement plus qu'une relation charnelle. Ils auraient pu apprendre à se reconstruire ensemble, mais non. Pour moi, c'est terriblement décevant.

Pour conclure, je n'ai pas été convaincue par « No love, no fear, tome 1 : Play with me ». Le début m'a beaucoup plu, mais j'ai fini par me lasser des personnages et de leur histoire. Par conséquent, je ne lirai pas la suite. Dommage !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire