samedi 22 avril 2017

Celle dont j'ai toujours rêvé

Couverture Celle dont j'ai toujours rêvé
Celle dont j'ai toujours rêvé
de Meredith Russo
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 306 pages

Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres.
Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

  • Mon avis :
Amanda Hardy a un grand secret : elle est née garçon, elle s'appelait Andrew. Aujourd'hui, son acte de naissance est la seule chose qui la différencie des autres jeunes filles de son âge. Tabassée et harcelée, elle se voit contrainte de changer de vie, et d'aller vivre avec son père qu'elle n'a pas vu depuis six ans. Amanda ne se sent pas vraiment en sécurité, mais les efforts de son père, ses nouveaux camarades accueillants et le beau Grant lui permettent de vivre une vie presque normale. Toutefois, la jeune fille a peur que tout le monde découvre son secret et la rejette...
 
Meredith Russo nous offre un roman avec une héroïne touchante, cherchant sa voie et qui est a un passé douloureux. Le tout est mené d'une plume accessible, facile et agréable à lire. Je me suis tout de suite prise d'affection pour le personnage d'Amanda et pour son histoire. L'intrigue m'a beaucoup plu et j'ai adoré suivre l'évolution d'Amanda et de son entourage plus ou moins proche.
Toutefois, j'avoue avoir été un peu déstabilisée par la gestion du temps dans le roman. J'ai eu du mal à ressentir les semaines passer, j'ai eu l'impression que tout se déroulait en quelques jours seulement. Du coup, cela a un certain impact sur ma vision des relations d'Amanda avec ses ami(e)s et avec Grant, que j'ai trouvées "trop rapides" dans leur évolution.

Parallèlement à l'intrigue principale "dans le présent", on découvre également le passé d'Amanda à travers des flashbacks, où l'on plonge plusieurs années en arrière, à différentes périodes clés. J'ai adoré cet aspect du récit, mais j'avoue que je ne l'ai pas trouvé assez développé. C'est un des petits "reproches" que je peux faire à l'auteur : pour moi, elle n'a pas été vraiment au bout des choses. J'aurai aimé en voir plus concernant le côté psychologique de l'héroïne pendant ces périodes-là, son ressenti à travers les différentes étapes de sa transformation, le ressenti de son entourage.

Dans ce roman, nous voyons également la part de tristesse des parents d'Amanda qui, d'une certaine façon, ont perdu leur fils Andrew. J'ai été très émue par ces personnages. Même si son père a été intolérant au départ, aujourd'hui il fait des efforts et tente de recoller les morceaux. J'ai beaucoup aimé suivre cette relation compliquée entre Amanda et son père.

J'ai davantage apprécié les différentes relations amicales d'Amanda et leurs difficultés, plutôt que la romance avec Grant. A vrai dire, j'ai trouvé celle-ci bien trop édulcorée. La relation avec ses parents et celles avec ses camarades est bien plus profonde que le reste. En un sens, c'est dommage que l'auteur n'ai pas un peu plus insisté là-dessus.

En conclusion, « Celle dont j'ai toujours rêvé » est un roman qui sort des sentiers battus en littérature young-adult. Il traite d'un sujet plutôt tabou et délicat dans notre société, et met en scène une héroïne particulièrement touchante. Pour moi, le roman pousse à réfléchir, à se mettre à la place de ces personnes qui ne demandent qu'une seule chose : vivre en paix. C'est un roman que je conseille à la fois aux adolescents (à partir de 15 ans) et aux adultes.

[.En cliquant sur le logo ci-dessous, retrouvez la fiche sur livre.] 
https://www.pocketjeunesse.fr/livres/collection-912-ans/5_le_cercle_des_17_tornade_de_feu-9782266228787/

1 commentaire: