mercredi 28 juin 2017

Harry Potter et l'enfant maudit

Couverture Harry Potter et l'enfant maudit 
Harry Potter et l'enfant maudit
de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany 
Editeur : Gallimard
Broché : 341 pages

Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

  • Mon avis (en quelques mots) :
J'ai adoré la saga Harry Potter, que j'ai lue plusieurs fois. Il en va de même pour les films, que j'ai vus un nombre incalculable de fois. J'étais donc ravie de savoir qu'une sorte de suite allait être publiée, quand bien même elle était sous forme de pièce de théâtre. Mon mari m'a offert le livre dès sa sortie, mais j'ai mis plusieurs mois à le lire (honte à moi !) car j'ai vu plusieurs critiques vraiment très négatives. Je l'avoue, j'avais un peu peur de me lancer.

L'intrigue est classique, mais tout à fait digne d'un opus de « Harry Potter ». De plus, elle tire ses racines des précédents tomes, et c'est là une façon supplémentaire de faire le lien entre "l'ancien trio", ce qu'ils ont vécu, et les nouveaux personnages et leurs nouvelles aventures.

J'ai aimé voir Albus Potter et Scorpius Malefoy être des amis, contrairement à leurs pères au même âge. Harry, Ron et Hermione ont grandi, ont évolué, mais dans le fond ils forment toujours le trio qu'on a connu il y a bon nombre d'années.

C'est vrai que j'aurai préféré un roman, mais le format pièce de théâtre n'est pas désagréable. C'était un vrai plaisir de retrouver un univers familier, avec les personnages de la saga. De plus, ayant l'univers de la saga bien ancré dans la tête, je n'ai pas été perturbée de ne pas avoir une narration avec des descriptions longues comme dans un roman. J'imaginais très bien les scènes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire