dimanche 28 janvier 2018

L'ange de Marchmont hall

Couverture L'ange de Marchmont hall
L'ange de Marchmont hall
de Lucinda Riley
Editeur : Charleston
Broché : 539 pages

Trente ans ont passé depuis que Greta a quitté Marchmont Hall, une magnifique demeure nichée dans les collines du Monmouthshire. Lorsqu'elle y retourne pour Noël, sur l'invitation de son vieil ami David Marchmont, elle n'a aucun souvenir de la maison – le résultat de l'accident tragique qui a effacé de sa mémoire plus de vingt ans de sa vie.
Mais durant une promenade dans le parc enneigé, elle trébuche sur une tombe. L'inscription érodée lui indique qu'un petit garçon est enterré là. Cette découverte bouleversante allume une lumière dans les souvenirs de Greta, et va entraîner des réminiscences.
Avec l'aide de David, elle commence à reconstruire non seulement sa propre histoire, mais aussi celle de sa fille, Cheska…

  • Mon avis :
Décembre 1985, Marchmont Hall, Pays de Galles.
Greta souffre d'amnésie sélective depuis le traumatisme dont elle a été victime une vingtaine d'années plus tôt. David Marchmont est un ami qui prend soin d'elle, et cet hiver là, il décide de l'emmener à Marchmont Hall, en espérant que ces lieux familiers vont raviver sa mémoire. En faisant une balade sur le domaine, Greta tombe sur la sépulture d'un petit garçon. Cela lui cause un choc et réveille les souvenirs douloureux qu'elle avait enfouis.

L'intrigue nous emporte à la fois au moment où se déroule l'histoire (en décembre 1985) et à plusieurs moments du passé (dès octobre 1945). J'ai beaucoup aimé cette narration à plusieurs époques. C'est un roman où il se passe une foule d'évènements et où l'on suit plusieurs personnages. On n'a pas le temps de s'ennuyer et le tout est très addictif. Les destins des personnages principaux m'ont complètement fascinée.
J'ai adoré Greta, que j'ai trouvé très touchante. Elle a fait beaucoup de mauvais choix, mais justement, sa prise de conscience et son évoluion font d'elle un personnage intéressant et passionnant. Il en va de même pour David, qui est un homme dévoué, courageux et loyal durant toutes ces années.

Lucinda Riley réussi avec brio à nous tenir en haleine jusqu'au bout, en intégrant une partie "thriller" et psychologique à son roman. C'est un aspect de sa plume que je ne connaissais pas, étant donné que j'ai lu ses romans un peu plus "joyeux" (la saga « Les Sept Soeurs » par exemple).
J'ai vécu cette aventure à fond, comme si j'étais un petit animal (une petite souris? un petit insecte?) placé sur l'épaule des protagonistes. J'ai été émue, j'ai souri, et j'ai également ressenti de la colère envers certains évènements et personnages. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lucinda Riley nous livre un roman riche en émotions.

Pour conclure, avec « L'ange de Marchmont Hall », l'auteure nous propose une intrigue familiale terriblement prenante, à la fois belle et tragique. Lucina Riley m'a transportée à la fois à travers les lieux et à travers le temps, dans cette histoire profondément émouvante sur fond de secrets et drames familiaux. J'ai dévoré ces (presque) six-cent pages en un rien de temps.

Afficher l'image d'origine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire