lundi 2 avril 2018

Phobos, tome 3

Couverture Phobos, tome 3
Phobos, tome 3
de Victor Dixen
Editeur : Robert Laffont
Collection : R 
Broché : 624 pages

FIN DU PROGRAMME GENESIS DANS
1 MOIS...
1 JOUR...
1 HEURE...
ILS SONT PRÊTS A MENTIR POUR SAUVER LEUR PEAU
Ils sont les douze naufragés de Mars.
Ils sont aussi les complices d'un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.
ELLE EST PRÊTE A MOURIR POUR SAUVER LE MONDE
Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?
MÊME SI LE COMPTE À REBOURS EXPIRE, IL EST TROP TARD POUR RENONCER.

  • Mon avis (en quelques mots) :
J'ai bien aimé les deux premiers tomes de la saga, ainsi que le tome intermédiaire intitulé « Phobos origines ». C'est donc enthousiaste que j'ai commencé cette lecture. Malheureusement, ce troisième tome est plutôt une lecture en demi teinte pour moi. Je me suis ennuyée pendant la première moitié du roman, et la deuxième moitié ne m'a pas passionnée outre mesure.

Les deux premières parties du roman sont trop longues et molles. Le simulacre de procès organisé par les participants est bien trop long. Certes, il y a des informations intéressantes et des révélations qui le sont tout autant, mais pas suffisament pour tenir en haleine. D'ailleurs, on retrouve certaines révélations lues dans « Phobos origines ». Du coup, pour moi, ça faisait un peu répétition.

Parmi les choses que j'ai trouvées intéressantes dans ce tome, il y a l'esprit retors de Serena McBee (même si elle m'énerve à mort !), la dimension politique renforcée du programme Genesis et son implication mondiale, le final du roman qui donne envie de découvrir quand même le dernier tome.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire