jeudi 22 décembre 2011

Carnet intime d'un vampire timide

Carnet intime d'un vampire timide
de Tim Collins
chez Hugo et Cie.

Qu'est-ce que ça peut bien faire d'avoir 15 ans pour l'éternité ?
L'éternité, c'est long, surtout quand il faut supporter une petite sœur trop pénible, de l'acné qui ne s'en ira jamais et cette
insoutenable maladresse avec les filles. Découvrez la vraie histoire de Nigel, le vampire ado, dont la non-vie va être bouleversée par Chloé, une humaine si belle qu'on se laisserait
volontiers donner…



  • Mon avis :
- J'ai lu ce livre en quelques heures seulement, et j'ai passé un très bon moment. Ce carnet intime est une vraie réussite, tant au niveau de la mise en page, que de l'histoire.

- Nigel, c'est quand même LE Pierre-Richard des vampires ! Il a été transformé à 15 ans il y a une centaine d'années par ses "parents". Si bien qu'il aura des boutons pour l'éternité, et ne deviendra jamais adulte. Comble de la loose, il est d'une timidité excessive, et n'a pas de pouvoirs particuliers (force, vitesse, beauté...) contrairement à ses parents (qui sont ringards, avec un côté famille Adams), et même sa petite soeur de 10 ans ! Qui est en plus une vraie petite peste.

-Nous suivons donc la vie de Nigel, à travers son journal intime illustré. Chaque jour (ou presque) il y laisse un petit mot, et ce pendant plusieurs mois. Sur sa vie en général, son statut de vampire, et surtout sur son désir de vouloir aborder la nouvelle, Chloé, dont il est secrètement amoureux.
Nigel doit supporter sa "différence" vis à vis des vampires et sa terrible banalité dans le monde des ados. En plus, il doit aussi supporter la mode des créatures de la nuit au sein de l'école. Ses copains goth rêveraient d'être un vampire (s'ils savaient!) et les filles se pâment devant les vampires de films ou séries télé (qui a parlé de Twilight ou Vampire Diairies?).

- J'ai bien rigolé tout le long du livre. L'auteur (ou plutôt Nigel) démonte une a une les croyances que l'on a sur les vampires (l'ail, l'eau bénite, le soleil...) ainsi que les "fantasmes" qu'ils peuvent susciter (non, ils ne sont pas tous irrésistiblement ténébreux). Les situations gênantes s'enchaînent pour Nigel, et c'est pour notre plus grand plaisir. Je pense notamment à la scène du zoo, les diverses altercations avec les autres élèves... J'ai également beaucoup sourit grâce au cynisme de l'adolescent, ses réflexions et ses poèmes pourris.
Parallèlement à tout ça, Nigel se pose des questions sur des gens "attaqués" par des vampires. Il accuse ses parents de se nourrir sur les habitants de la ville, et de mettre ainsi en danger leur famille (en plus, ses parents lui ont dit qu'ils n’existaient plus de vampires, à part eux).

- Pour conclure, c'est un livre jeunesse très sympathique. Les soucis d'un ado banal, sur fond de vampirisme et d'humour. Le livre a rempli sa mission : c'est distrayant, drôle, agréable, rafraîchissant...

- Merci aux éditions Hugo et Cie pour cette lecture fun et distrayante !




  • Challenges :
"Challenge Fang's Addict" : 42 livres lus
Image hébergée par servimg.com

Challenge Jeunesse / Young Adult : 16 livres lus / 24
Image hébergée par servimg.com

1 commentaire:

  1. Une lecture sans prise de tête... Pourquoi pas si je tombe dessus ;)

    RépondreSupprimer