jeudi 19 avril 2012

Hate List

Hate List, de Jennifer Brown
chez Albin Michel, collection Wiz.
"C'est moi qui ai eu l'idée de la liste. Je n'ai jamais voulu que quelqu'un meure. Est-ce qu'un jour on me pardonnera ?"
C'est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu'ils ont écrite pour s'amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l'établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s'est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses? Jusqu'au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée...



  • Mon avis :
- Le moins que l'on puisse dire est que Hate List est un roman qui marque. Le thème abordé et la façon dont il est traité ne nous laissent pas indemne pendant la lecture (et même après).

- Le monde de Valérie a basculé le 2 mai 2008. Ce jour là, son petit ami Nick a ouvert le feu dans le foyer du lycée, tuant ou blessant bon nombre de ses camarades (y compris Valérie). Puis Nick se suicide en retournant l'arme contre lui. Dès le lendemain les choses s'enveniment pour Valérie. En effet, les gens visés font parti d'une liste qu'ils avaient écrite tous les deux, regroupant les gens qui les avaient un jour bousculés, humiliés, harcelés. Cette liste, qui est au départ un exutoire pour Valérie, va transformer sa vie au cauchemar. Beaucoup de personnes, y compris ses proches, la pensent responsable de cette tuerie. Quelques mois plus tard, à la rentrée, elle doit retourner dans son lycée pour y suivre le reste de sa scolarité.

- L'auteur a choisi d'alterner le présent (septembre 2008) et le passé (mai 2008, le moment de la fusillade) pour nous expliquer toute cette histoire. Et je trouve que c'est un très bon choix. Cela lui permet de nous expliquer ce qui s'est passé le jour de la tuerie, comment Nick en est arrivé là.
Nous plongeons directement dans les conséquences de cette tuerie, à travers la vie de Valérie mais également du point de vue des autres élèves, de tout le lycée. On a également des extraits de journaux au lendemain du drame.

- A travers quelques bribes de souvenirs de Valérie, qui nous racontent sa relation avec Nick, on apprend un peu à connaître ce jeune garçon. Ce qui est sérieusement déroutant car on a envie de le comprendre et de l'aimer ce personnage, alors que pourtant, il a agit comme un monstre. C'est exactement ce genre de sentiments contradictoires que ressent Valérie. Elle ne comprend pas, et n'arrive pas à faire taire cette petite voix au fond d'elle qui lui dit que Nick était un bon garçon.
J'ai trouvé la famille de Valérie tout simplement immonde. Je comprends que l'on puisse être déstabilisé face à un tel évènement, mais Valérie n'a pas appuyé sur la gâchette et la pauvre se retrouve sans personne vers qui se retourner. En effet, la rentrée au lycée se passe mal, ses ami(e)s l'ont abandonnée, certains profs lui tournent le dos...
Seul son psy, le Dr Hieler, et une jeune fille de son lycée, Jessica Campbell, sont décidés à l'aider et à ne pas la blâmer sans arrêt.
Valérie se torture sans cesse l'esprit. Comment a-t-elle fait pour ne rien voir du malêtre de Nick ? Même si elle n'a pas orchestré cette tuerie, est-elle responsable à cause de cette liste ? Tout le monde semble oublier qu'elle aussi est une victime. Elle a perdu son petit ami, le seul qui la comprenait.

- Avec Hate List, on passe à travers un panel d'émotions incroyable. De la colère, de la tristesse, des sourires grâce à certains souvenirs... J'ai lu le livre d'une traite, j'ai été très touchée par cette histoire, pas la plume de l'auteur. La quatrième et dernière partie m'a même fait verser des larmes (ce qui ne m'arrive pas souvent avec un livre!). C'est un roman poignant, prenant et bouleversant, que je vous conseille vraiment.

2 commentaires:

  1. j'ai adoré adoré adoré adoré adoré adoré... bref, t'as compris quoi ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai parlé de cette article sur mon blog,
    http://lecturedemaia.canalblog.com/archives/2012/04/22/24033628.html

    Maia

    RépondreSupprimer