samedi 7 juillet 2012

Carbon Diaries 2015

Carbon Diaries 2015 
de Saci Lloyd

Laura Brown est une adolescente insouciante, jusqu'à la Grande Tempête qui a dévasté l'Angleterre. Depuis, elle a dû renoncer à tout ce qu'elle aimait : jouer dans son groupe punk, prendre un bon bain chaud, discuter toute la nuit sur son téléphone portable ...
Et tout cela à cause des restrictions d'énergie imposées par le gouvernement ! Désormais chacun doit gérer un nombre de points "Carbone", ce qui rend la vie infernale. Mais Laura trouve la parade : confier à son journal ses aventures tragi-comiques dans un monde qui pourrait bien, un jour, devenir le nôtre ...

  • Mon avis :
Suite au réchauffement climatique, la consommation à outrance et autres joyeusetés (comme c'est le cas dans nos pays occidentaux), l'Angleterre est le premier pays à décider officiellement de réduire de 60% ses émissions de carbone. Les habitants du pays sont désormais rationnés sur leur consommation d'énergie, et cela entraînera bien sûr beaucoup de conséquences (peuple non libre de ses mouvements, emplois menacés, la nourriture qui vient à manquer...). Nous suivons la vie de la famille Brown à travers le journal intime de Laura.

A la lecture du synopsis, j'ai tout de suite pensé aux Chroniques de la fin du monde, et j'avais donc hâte de découvrir ce livre. Cependant, on est TRES loin de la qualité de la saga de Susan Beth Pfeiffer, et pourtant je n'ai pas adoré le premier tome.

Le thème abordé est très intéressant et clairement actuel, cependant, il n'est pas assez exploité. Les déboires familiaux (complètement loufoques) et les préoccupations inintéressantes de Laura prennent le dessus et gâchent totalement le potentiel du postulat de départ.
Je n'ai pas ressenti le drame (excepté peut être dans les dernières pages) pourtant c'est bien une atmosphère tragique qui devrait régner par rapport aux évènements. A mon sens, le livre ne véhicule aucune émotion (à part l'agacement).

Laura est tout simplement exaspérante. J'avais l'impression de lire le journal intime d'une gamine de 13 ans qui n'a pas du tout conscience de ce qu'il se passe, plutôt que celui d'une adolescente de 16 ans. Laura est capricieuse, elle pleurniche et s’apitoie sur son sort tout le temps pour des trucs vraiment pas crédibles dans une telle situation. Son obsession pour Ravi son voisin est incompréhensible, et sa relation avec lui est insipide.

La famille de Laura est tout aussi agaçante. Sa soeur Kim est tout simplement détestable. Les parents ne sont guère mieux, et se comportent de manière complètement surréaliste.

Seul personnage intéressant dans ce tableau : Arthur, le vieux voisin qui a vécu la seconde guerre mondiale et le rationnement, mais on le voit trop peu.
D'habitude j'aime beaucoup le format journal intime, mais là je n'ai pas été séduite du tout. De plus, j'ai cherché partout l'humour du roman (annoncé en quatrième de couverture) mais je ne l'ai pas trouvé ! Les réflexions de Laura (l'auteure?) tombent souvent à plat.

Pour conclure, « Carbone diaries 2015 » n'est pas une dystopie comme je l'attendais et je n'ai pas du tout accroché au roman.

1 commentaire: