samedi 23 mars 2013

Go just go

Couverture Go just go
Go just go
de Joe Schreiber

En arrivant à Venise pour y démarrer une tournée européenne avec son groupe de rock, Perry croyait assurer. Il s’apprête à rencontrer le directeur d’une grande maison de disques et a même entamé une relation avec Paula, leur manager.
Mais c'était sans compter avec la présence en ville de Gobija, une charmante et sulfureuse tueuse à gage venue d'Europe de l'Est. Car cette fille-là, quand elle a décidé que vous mordrez à son hameçon, elle ne vous lâche plus. Et votre paisible tournée se transforme en une course poursuite déjantée sur les canaux de Venise, à travers les palais et les musées, sous les yeux des touristes ébahis. Et gare à vous si vous tentez de résister, car les balles risquent de siffler à vos oreilles !

  • Mon avis :
« Go just go » est un roman sympathique débordant d'action.

Perry et son groupe, les Inchworms, sont engagés par un des plus grands producteurs européens pour une tournée de concerts en Europe. C'est une chance inouïe pour eux, et ils se lancent sans hésitation. La première date à Londres est un véritable succès. En revanche, tout de gâte pour Perry à son arrivée en Italie. Dès ses premières heures à Venise, il se retrouve face à Gobija (une tueuse à gages rencontrée dans le premier tome) et face aux problèmes : les cadavres lui tombent dans les bras. Gobi l'entraîne dans sa course infernale. Pour qui travaille-t-elle vraiment ? Pourquoi agit-elle aussi bizarrement ?

Je n'ai pas lu le premier tome « Bye bye crazy girl » étant donné que je ne savais pas que « Go just go » était sa suite. Cependant, je ne me suis pas sentie spécialement perdue par rapport à l'histoire. En revanche, il est vrai que du coup, la relation entre Gobi et Perry m'est apparue un peu floue étant donné que je ne connais pas tous les évènements du premier tome (même s'ils sont rappelés brièvement).

L'action est omniprésente, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Gobi et Perry nous entraînent dans leur course folle à travers l'Europe. J'ai véritablement été prise par le récit jusqu'à la dernière page.
J'ai beaucoup aimé les personnages. Perry est un jeune homme vraiment gentil et j'ai parfois eu de la peine par rapport à tout ce qui lui tombe dessus. Gobi est une jeune femme forte, délurée et qui n'a pas froid aux yeux. C'est pourquoi je pense que ce livre peu plaire à la fois aux garçons et aux filles : c'est un univers assez masculin, mais Gobi y apporte sa petite touche de féminité. Gobi et Perry forment un très bon duo et j'espère les retrouver dans d'autres aventures (je n'ai pas vu d'infos sur un éventuel tome 3).

En somme, « Go just go » est un roman young-adult original et explosif. J'ai passé un très bon moment.

Vous pouvez lire les premiers chapitres par ici.

  • Challenge : 
Challenge jeunesse / young adult : 42 livres lus / 50

1 commentaire:

  1. J'avais passé un très bon moment aussi, même si comme toi je n'avais pas lu le tome 1. :)

    RépondreSupprimer