mercredi 16 octobre 2013

Icônes

Couverture Icônes 
Icônes
de Margaret Stohl
Editeur : Hachette jeunesse
Collection : Blackmoon
Broché : 408 pages
Prix : 18 €

Tout a changé depuis le jour du Jour. Le jour où les fenêtres ont explosé. Le jour où l’électricité a été coupée. Le jour où la famille de Doloria a été frappée par la mort. Le jour où la Terre a perdu une guerre dont elle ignorait qu’elle était en cours. Depuis, Dol vit une existence simple à la campagne, à l’abri des Icônes et de leur terrifiant pouvoir. Mais elle ne pourra pas se cacher éternellement de la vérité. Elle est différente. Elle a survécu. Pourquoi ? Dol et son ami de toujours, Ro, sont arrêtés et emmenés à l’Ambassade, au large de la cité tentaculaire autrefois appelée Cité des Anges. 

  • Mon avis :
Il y a un peu plus d'une quinzaine d'années, des extraterrestres (les Seigneurs) ont envahi la Terre à l'aide d'Icônes. Ce sont 13 structures (j'ai imaginé ça comme une grosse torpille) qui ont anéanti toute l'énergie de la planète (électrique et chimique) grâce à des points stratégiques (les grosses villes). Leur arrivée a ôté la vie à environ un milliards de personnes. Depuis ce Jour, l'humanité vie en servitude, guidés par des Ambassadeurs humains qui collaborent avec les Seigneurs. Il y a un mouvement rebelle en place, mais il n'est pas vraiment au point et ne peuvent pas faire grand choses sans énergie.
Dol et Ro vivent à la campagne, dans une mission catholique dirigée par le Padre. La vie des deux jeunes gens basculent le jour où ils sont arrêtés et emmenés à l'Ambassade de Los Angeles.

J'ai tout de suite été embarquée par l'histoire. Je voulais absolument savoir où l'auteur allait en venir, et ce qui allait arriver à Dol et Ro. Ils sont spéciaux, et pourraient changer les choses avec leurs pouvoirs. Mais qui sont-ils vraiment ? Leur "séjour forcé" à l'Ambassade va les mettre à rude épreuve, mais va aussi leur permettre d'en savoir plus sur eux mêmes.

Dans l'ensemble, j'ai apprécié les personnages centraux du roman.
J'ai eu beaucoup de mal avec le personnage de Dol, mais aussi bizarre que cela puisse paraître, cela n'a pas gêné ma lecture. Son pouvoir d'empathie très puissant est en revanche très intéressant.
J'ai détesté Lucas pratiquement au moment où l'on fait sa rencontre. Je n'ai pas compris son entêtement concernant l'Ambassadrice, alors qu'il a toutes les preuves sous le nez.
Quant à Tima et Ro, ce sont deux personnages vraiment intéressants (tout autant que leurs pouvoirs) et j'ai hâte de voir ce qu'ils deviennent par la suite. Leur passé difficile, leur part ténébreuse souvent incontrôlable, font qu'on s'attache rapidement à eux.

Un petit point qui fâche cependant : le triangle amoureux (voire le carré !). Pourquoi les auteurs se sentent toujours obligés de les inclure dans leur histoire ? Cela m'a exaspérée, surtout que dans cet univers, dans cette ambiance, cela n'était vraiment pas nécessaire. Des liens familiaux ou d'amitié solide auraient suffit. Surtout que l'attachement quasi immédiat de Dol pour Lucas n'est pas du tout crédible (même s'il est en partie expliqué "techniquement").

L'auteur a créé un univers complexe, mais je ne m'y suis pas sentie perdue. Les informations sont distillées au bon moment, tout au long du récit, au fil des aventures de Dol. Bien sûr, on n'a pas toutes les réponses concernant les motivations des Seigneurs, mais après tout, c'est un premier tome.

Pour conclure, « Icônes » a été une bonne surprise malgré les points négatifs que j'ai pu relever. C'est une dystopie intéressante dont l'univers, l'histoire, et les personnages secondaires m'ont beaucoup plu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire