vendredi 4 octobre 2013

Mes premiers romans

Biscotto, le gros petit poucet // L'école de Tibi
Auteur : V. Cuvellier // Auteur : . Zidrou
 Illustrateur : Y. Sacré // Illustrateur : F. Rebena
Editeur : Nathan jeunesse
Collection : Premiers romans
Prix unitaire : 5.60 €

  • Mon avis :
Dans « Biscotto, le gros petit poucet », la maîtresse a choisi de reproduire l'histoire du petit Poucet pour la kermesse. L'histoire nous est raconté du point de vue d'Hervé, un petit garçon de la classe. Le résultat de la pièce de théâtre est un vrai bazar, avec entre autres, un petit Poucet géant déguisé en Spiderman, ou un petit Poucet qui a deux mamans.

Dans « L'école de Tibi », Tibi est très content car bientôt, il va pouvoir aller à l'école. Depuis le temps qu'il attend ce jour ! Il dort même avec son stylo 4 couleurs et son cahier tout neuf. Les nombreux kilomètres à parcourir pour aller n'émoussent pas son enthousiasme. Tibi veut devenir footballeur professionnel. Ce premier jour d'école permet à Tibi d'apprendre à compter, mais également à partager avec ses camarades.

Ces deux livres font malheureusement partie des rares livres pour enfants qui ne m'ont pas beaucoup plu.
Dans « Biscotto, le gros petit poucet » le jeune Biscotto m'a fait l'effet d'un grand idiot qui ne comprend rien, ne pense qu'à manger et se trimballe avec la morve au nez. L'histoire en elle même est plutôt sympathique, même si très farfelue. De plus, je n'ai pas compris pourquoi la maîtresse est dépeinte comme incapable de s’occuper des enfants (et elle se met à pleurer à tout bout de champ).
Tandis que je n'ai pas lu « L'école de Tibi » à mon fils et ce, volontairement. Je n'ai pas envie de lui montrer la "misère du monde" tout de suite. Gabriel est un enfant qui se préoccupe beaucoup des choses et personnes qui l'entourent, et je n'ai pas envie de le perturber en lui parlant d'enfants qui ne peuvent pas aller à l'école, comme lui. Il est encore jeune, j'ai le temps :) Toutefois c'est une belle morale pour les enfants à partir de 6/7 ans, leur montrant qu'ils ont de la chance d'avoir un accès à l'éducation si "facile".

Sinon, les deux livres sont bien adaptés aux enfants qui commencent la lecture. La police d'écriture est plutôt grande, tout en laissant une grande place aux illustrations.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire