jeudi 17 octobre 2013

Régence, tome 1 : Le marié maudit

Couverture Régence, tome 1 : Le marié maudit
Régence, tome 1 : Le marié maudit
de Jacquie d'Alessandro
Editeur : J'ai lu
Collection : Aventures et Passions
Poche : 343 pages
Prix : 6.60 €

Meredith Chilton-Grizedale comptait fermement sur l'union du vicomte Philip de Greybourne avec lady Sarah Markham pour asseoir sa notoriété de marieuse.
La cérémonie, où était convié tout le gratin londonien, s'annonçait somptueuse. Ce serait la consécration de sa carrière, le fruit d'années d'efforts acharnés pour se faire une place au soleil et enterrer définitivement un passé sordide. Malheureusement, juste avant de passer devant l'autel, la fiancée s'éclipse, n'ayant nulle envie de succomber à la malédiction qui pèse sur Greybourne. Lors de fouilles archéologiques en Égypte, celui-ci a en effet découvert une pierre sur laquelle était gravé un sortilège condamnant à mort la fiancée ou l'épouse de celui qui le lirait.
Une formule conjuratoire figurait à la suite mais la pierre a été brisée à cet endroit. Pour sauver sa réputation, Meredith n'a plus qu'à aider Greybourne à retrouver le fragment disparu. Mais le vicomte est fâcheusement séduisant !

  • Mon avis :
"Le marié maudit" est une romance historique très plaisante.

Le vicomte Philip de Greybourne, passionné d'archéologie,  a lu une stèle renfermant une malédiction sur lees épouses et futures mariées. Certains éléments de cette malédiction se sont malheureusement produits (un de ses amis a perdu sa femme), Philip est donc persuadé d'être maudit. Meredith est une marieuse professionnelle, et elle a été engagée pour lui trouver une épouse. Le jour de la cérémonie, la jeune fille prend la fuite, ayant eu vent de cette malédiction. La réputation de Meredith est mise à mal, à l'instar de celle de Philip qui est elle aussi sérieusement écornée. La seule solution est de trouver l'autre moitié de la stèle afin de conjurer le mauvais sort. Philip et Meredith se lancent dans cette périlleuse la aventure.

L'écriture de Jacquie d'Alesandro est addictive et elle m'a emmenée au bout de son histoire en peu de temps. C'est un roman qui se laisse dévorer. Le mystère de cette malédiction fait que l'intrigue est prenante. Le suspense est alimenté par un dangereux inconnu qui s'en prend à Philip. La fin est certes un peu prévisible, mais je ne suis pas déçue pour autant.

Grâce à ses personnages, l'auteur nous livre une romance originale. Philip est un héros assez atypique : archéologue, peu à cheval sur les convenances, mal habillé et souvent réservé. L'héroïne n'est pas en reste et sort également de l'ordinaire. Meredith a un caractère bien trempé. Au départ on ne sait rien sur son passé, et j'ai adoré les révélations qui nous sont faites. Ces deux héros hors normes vont tomber sous le charme l'un de l'autre, sans se l'avouer. Leur relation prête souvent à sourire. Même si les sentiments sont là des deux côtés, tout n'est pas gagné d'avance pour Philip et il devra faire face à la détermination de Meredith. 
Les personnages secondaires m'ont également beaucoup plu. La romance naissante entre deux d'entre eux est touchante. J'ai aussi hâte d'en savoir plus sur la soeur de Philip. Ça tombe bien, le second tome lui est consacré.

Pour conclure, Jacquie d'Alessandro nous offre une belle romance historique, sur fond de malédiction. J'ai beaucoup aimé l'intrigue, tout comme les personnages.

2 commentaires:

  1. Malédiction égyptienne et romance historique : tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer