jeudi 2 janvier 2014

Les sentinelles de l’ombre, tome 1 : Le souffle de la lune

Couverture Les sentinelles de l’ombre, tome 1 : Le souffle de la lune 
Les sentinelles de l'ombre, tome 1 : Le souffle de la lune
de J. Arden
Editeur : Rebelle
Broché : 487 pages
Prix : 19.90 €

Tout allait bien dans ma vie jusqu'à ce que je me transforme en loup devant une assemblée de vampires. Encore qu'il s'agit là d'un euphémisme, du genre capable de vous étouffer en moins de deux. Car s'il est de notoriété publique que les crocs et les poils ne font pas bon ménage, c'est encore pire quand vous êtes la fille de la reine du clan vampirique le plus rigide qui soit. Et je parle d'expérience... Bref. Munie d'un aller simple pour la meute paternelle, me voici partie pour San Francisco, à la découverte d'un monde où vampires et loups se côtoient. Appelons plutôt ça de la cohabitation forcée. Personne n'est prêt à voir sa vie chamboulée, et quand l'amour et des dieux censés avoir disparu s'en mêlent, laisser la bête me dévorer de l'intérieur devient de plus en plus tentant...

  • Mon avis :
Une couverture magnifique, un résumé qui laisse entrevoir une héroïne haute en couleurs et une histoire de loups. Il n'en fallait pas plus pour me tenter, et je suis très heureuse d'avoir sauté le pas car ce livre se révèle être encore bien plus riche qu'il n'y paraît.

Anya est une jeune femme hors du commun. Fille d'Atara, la reine vampire du clan des Reus, elle est également à moitié louve. Issue d'expériences génétiques, elle a toujours eu du mal à se faire accepter par ses pairs vampires et rejette elle-même son côté loup. Lors d'un bal annuel, Anya ne parvient pas à résister à l'appel de la lune et se transforme en louve devant toute une assemblée de vampires. Le conseil se réunit, la jeune femme est bannie du clan et contrainte de rejoindre la meute de son père à San Francisco.

Au départ, je dois avouer que j'ai eu un petit peu de mal à m'habituer à la plume de l'auteure. En effet, celle-ci est très riche (métaphores, tournures de phrases, traits d'esprit), cela se ressent surtout dans le passage où nous sommes seuls avec Anya dans le premier tiers du roman. Je ne peux pas reprocher à l'auteure de "trop" bien écrire, mais c'est presque ça, et ça m'a un peu déstabilisée. Il faut avouer que l'on n'a pas l'habitude de ce style en bit lit / urban fantasy (non pas que les auteurs de ce style écrivent mal, hein!). Cependant, une fois l'histoire bien lancée et les interactions d'Anya avec les autres protagonistes enclenchées, c'est vraiment que du bonheur.

L'intrigue générale du récit, les personnages principaux et secondaires, l'héroïne, la mythologie mise en place par l'auteure... tout m'a plu. Les relations entre les personnages, qu'elles soient fraternelles, charnelles ou amicales recèlent beaucoup d'émotions. Et, chose improbable, l'auteure a réussi à me faire aimer les triangles amoureux. La recette ? Un triangle qui se justifie grâce aux événements, deux mâles à potentiel égal, et une héroïne qui ne tergiverse pas tout le temps, qui sait ce qu'elle veut.

Aidan, le vampire mystérieux et charismatique, cache bon nombre de secrets, et j'ai adoré sa façon de voir les choses. Il me fait penser à la fois à Jean Claude dans la série Anita Blake de Laurell K. Hamilton (le prénom ridicule et le côté flippant, en moins) et aussi à Bones dans la série Chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost. Quant à Kyle, j'ai tout de suite craqué pour ce beau loup. Son passé torturé, son côté lupin, sa tête de mule :)
Si Anya a pu un peu m'irriter au début, c'est un personnage très intéressant et qu'il est grandement agréable de voir évoluer. Elle n'a pas la langue dans sa poche, fait preuve d'esprit et ses joutes verbales avec les autres personnages m'ont souvent fait sourire.

Les créatures en elles-mêmes (loups et vampires) ne sont pas différentes de celles que l'on rencontre dans les livres de bit lit / urban fantasy. Personnellement, ça ne me dérange pas, j'aime bien le classique de ce côté-là. L'auteure a su se démarquer en nous présentant une mythologie intéressante et originale. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas casser toute l'intrigue, mais tout s'explique :)

En somme, je trouve que mon avis est un peu fouillis, mais j'avais pas mal de choses à dire. "Les sentinelles de l'ombre" est un très bon premier tome d'urban fantasy. L'auteure y plante un décor génial, avec une histoire prenante. J.Arden m'a fait rire, m'a émue et me donne désespérément envie de lire la suite.

1 commentaire:

  1. Je suis en train de le lire, je ne suis qu'au début du livre mais pour le moment, j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer