lundi 14 juillet 2014

Beachwood Bay, tome 2 : Unafraid

Couverture Unafraid 
Beachwood Bay, tome 2 : Unafraid
de Melody Grace
Editeur : Prisma
Broché : 328 pages
Prix : 16.95 €

Je me moque éperdument de la mauvaise réputation qui me colle aux basques ! Quand on a une mère junkie et un père qui a foutu le camp, on conserve peu d'illusions sur la vie. Mon frère Emerson dit que je suis grunge et écorchée vive. J'ai surtout appris très tôt qu'il était vain d'espérer trouver l'amour et le bonheur : certains rêves ne sont pas faits pour des filles comme moi, déjà abimées par la vie.
Hunter Covington était déjà l'un de ces rêves. Au matin, après une seule et unique nuit, je suis partie sans un mot. Avant de m'attacher à lui et de souffrir.
Mais aujourd'hui il est revenu à Beachwood Bay : il n'a rien oublié et je me sens perdue...

  • Mon avis (en quelques mots) :
Si j'ai beaucoup aimé "Unbroken", ce deuxième tome "Unafraid" m'a clairement déçue. Il n'y a pas eu d'alchimie entre cette histoire et moi malheureusement.

Brit rêve de quitter Beachwood Bay mais n'arrive pas à s'y résoudre. Les chaînes de sont passé sont lourdes à porter et la retiennent (mère junkie, père absent, petits amis médiocres).
Quant à Hunter, il quitte la cage dorée familiale et décide de reprendre l'exploitation du ranch de son défunt grand père, à Beachwood Bay. Au final, je n'arrive pas à dire si je l'ai apprécié (il fait beaucoup d'erreurs, et lui aussi s'extasie un peu trop devant Brit), mais en tous cas c'est sûr que j'ai préféré son personnage à celui de Brit.

Brit, l'héroïne est vraiment chiante à se rabaisser tout le temps (souvent sans raison) et à idolâtrer Hunter. OK c'est un mec bien, mais répéter toujours la même chose, c'est lassant (c'est un dieu, il est trop beau, il est parfait, elle en a le souffle coupé toutes les 10 pages...). De plus, elle a une peur de l'abandon exacerbée qui a tendance à taper sur le système, jusqu'à avoir des comportements de gamine par moments.

Je n'ai pas été emballée par l'histoire (en fait, on dirait qu'il n'y en a pas) ni par la romance entre les deux personnages. De plus, la fin est vraiment très rapide, où j'ai eu l'impression qu'il manquait des choses, avec un scénario un peu trop bisounours, même pour une romance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire