dimanche 28 septembre 2014

Never Sky, tome 3 : Always Blue

Couverture Never Sky / La Série de l'impossible, tome 3 : Always Blue
Never Sky, tome 3 : Always Blue
de Veronica Rossi
Editeur : Nathan
Broché : 359 pages
Prix : 16.90 €

Alors que le domaine de Rêverie s'est effondré, Sédentaires et Sauvages tentent tant bien que mal de cohabiter dans les grottes où ils se sont réfugiés. Mais les ressources s'épuisent et le départ devient inéluctable, même si les tempêtes font rage au dehors. S'ils veulent survivre, il leur faut rejoindre le Calme Bleu, un lieu encore épargné par les ravages de l'Ether. Pour cela, Perry et Aria, plus unis que jamais, doivent délivrer Cinder, un mystérieux garçon qui peut contrôler l'Ether. Il est retenu prisonnier par Sable, le cruel chef de la tribu des Cornans...

  • Mon avis :
C'est à la fois avec envie et appréhension que j'ai commencé ma lecture de « Alwas blue ». Avec envie, car je voulais savoir ce qui allait se passer. Avec appréhension, car c'est le dernier tome de la trilogie. Au final, je suis très satisfaite par ce dernier tome, même si je n'ai pas été totalement transportée.

Je vous conseille de ne pas lire mon avis à partir d'ici, si vous n'avez pas lu les deux premiers tomes de la série.

Je ne me suis pas ennuyée avec « Always blue » mais j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Une fois que les personnages se décident à bouger, les choses deviennent vraiment intéressantes, et je n'ai pas pu lâcher le livre avant la dernière page. La narration alternée entre Perry et Aria, avec des chapitres courts, n'a fait qu’accroître mon addiction.

L'univers est toujours aussi intéressant, même s'il n'est plus tout à fait nouveau. On a davantage d'explications sur ce fameux Calme Bleu. Le tout reste très scientifique, au point que l'on a envie d'y croire nous aussi.

La relation si spéciale entre Perry et Aria m'a, une fois de plus, captivée. Ils ne sont pas seulement lié par leur amour, c'est beaucoup plus profond que cela. Leur couple n'est pas nian-nian une seconde, ils ont la tête sur les épaules, ils sont réalistes, crédibles. Perry et Aria sont l'exemple même des personnages qui évoluent au fil d'une saga, et j'adore ça. Dans ce troisième tome ils sont plus décidés que jamais à réussir.

Les personnages secondaires sont beaucoup plus présents (sans doute pour tous leur dire au revoir ? :) ). J'ai beaucoup aimé l'évolution de Soren, j'ai eu de la peine pour Roar et j'ai adoré détester Sable. Roar est un de mes personnages préférés depuis le précédent opus, et j'étais ravie de le voir toujours très soudé à Aria et Perry.

Pour conclure, « Always blue » clôture la saga de façon satisfaisante. Toutefois je n'ai pas été autant transportée que pour les deux premiers tomes. Certains évènements se sont résolus trop rapidement à mon goût, et trop facilement aussi parfois.

Un mot sur la trilogie en général :
L'auteure a créé un monde dystopique hors du commun en y intégrant une dose tout à fait réaliste de science-fiction. On a envie d'y croire, et on se laisse facilement happer par cet univers si particulier. J'ai aimé tous les personnages et j'ai adoré détesté les "méchants".
C'est une saga que je vous conseille très fortement, elle fait partie de mes séries préférées en littérature Young Adult :)


1 commentaire:

  1. Tout à fait d'accord avec toi, pour le fait que les chapitres courts et l'alternance de point de vue nous donnent l'impression de ne pas pouvoir poser le livre. On veut toujours lire quelques pages de plus ^^ L'évolution de Soren est un point que j'ai beaucoup apprécié. Et, j'adoooorre Roar ♡

    RépondreSupprimer