mercredi 21 janvier 2015

Nos faces cachées

Couverture Nos faces cachées 
Nos faces cachées
de Amy Harmon
Editeur : Robert Laffont
Collection : R
Broché : 437 pages
Prix : 17.90 €

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...

  • Mon avis :
Nous évoluons au coeur de la vie de plusieurs personnages au sein d'un lycée de Pennsylvanie, dans la petite ville d'Hannah Lake. Sur le devant de la scène, nous suivons : Fern, une jeune fille intelligente et gentille ; son cousin Bailey gravement malade mais délicieusement drôle ; et Ambrose, le lutteur du lycée dont toutes les filles rêvent. Fern est amoureuse d'Ambrose depuis qu'elle est petite fille, mais n'oserais jamais lui avouer. Elle souffre du syndrome du vilain petit canard, et pense que quelqu'un comme lui ne regardera jamais dans sa direction. Et pourtant...

Je ne veux pas en dire plus sur cette histoire, sur ce qu'il se passe dans ce livre. C'est à vous de le découvrir. Ce que je peux dire, c'est que les éléments percutants du livre nous font mal, nous font pleurer, mais ils nous font rire aussi ! Le roman véhicule différents thèmes, tous plus poignants les uns que les autres. La tolérance, l'acceptation de soi, le désir de vivre le moment présent, les épreuves que la vie peut parfois mettre sur notre route, la façon que l'on a de les surmonter ou de se laisser engloutir.

« Nos faces cachées » est un livre qui prend aux tripes à cause de l'histoire qui nous est racontée, mais aussi à cause de ses personnages absolument magnifiques.

Fern est une jeune fille de 18 ans intelligente, douce et gentille. Elle est assez banale physiquement et s'en fait un grand complexe. Toutefois elle ne s'apitoie pas sur son sort, et fait preuve d'une joie de vivre, d'une positivité à toute épreuve. Fern est très proche de son cousin Bailey, atteint d'une maladie incurable.
Bailey est mon personnage coup de coeur. A cause de sa maladie, il a développé un regard sur le monde et sur les gens qui est magnifique. Il se bat chaque jour pour lui, pour Fern, pour ses proches et pour les gens qu'il aime. Il se bat même s'il sait que l'issue est fatale et proche.
Je suis également tombée sous le charme d'Ambrose. Malgré sa popularité, il reste quelqu'un de humble et de bon. Son retour de la guerre va le changer à jamais (aussi bien physiquement que mentalement) et j'ai adoré le voir se reconstruire (même s'il passe par des périodes horribles) en partie aux côtés de Fern et Bailey.
« Nos faces cachées » est un roman où les relations entre les personnages ne sont pas conventionnelles ; qu'elles soient amicales, amoureuses ou familiales.

La plume d'Amy Harmon est superbe, elle m'a tout de suite transportée. L'auteure m'a fait passer par une myriade d'émotions (joie, peine, indignation, colère...), me faisant parfois passer du sourire aux larmes en deux ou trois pages. Outre les passages de narration magnifiques, j'ai trouvé qu'il n'y avait pas un seul dialogue vide de sens. Chaque mot à une place. Certains passages sont très tristes, au point que j'en ai pleuré pendant un quart d'heure. Toutefois, à aucun moment j'ai trouvé que l'auteur tombait dans le mélodrame. Je ne sais pas comment expliquer exactement mon ressenti. Amy Harmon rend le tragique très beau, et même parfois drôle. C'est tout simplement superbement bien écrit !

En conclusion, « Nos faces cachées » a été un énorme coup de coeur pour moi. Ce roman est plus qu'une simple romance, c'est une vraie pépite, une leçon de vie. Je suis tombée amoureuse de cette histoire et de ces personnages. Je n'ai pas refermé le livre indemne, et ce livre continue de me "hanter".

Pour finir, une cication qui m'a marquée, et qui, je trouve, colle très bien au livre :
« Dieu vous a donné un visage, et vous vous en faites un autre »
Shakespeare, Hamlet.

Livre lu pour :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire